LE SECRÉTARIAT PERMANENT DE LA LUTTE CONTRE LA PROLIFÉRATION DES ARMES LÉGÈRES ET DE PETITS CALIBRES DONNE DES CHIFFRES MACABRES

DE 2013 A 2020, LES ENGINS EXPLOSIFS IMPROVISES RESPONSABLES DE 60% DES MILITAIRES TUES SUR LE CHAMP DE GUERRE

Le Secrétariat Permanent de la Lutte contre la Prolifération des Armes Légères et de Petits Calibres en partenariat avec le ‘’Small Arm Survey’’ a initié une plateforme de discussion et d’échange sur la problématique des Engins Explosifs Improvisés (EEI), le mardi dernier au Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile.

Cette importante séance était présidée par le représentant du Secrétaire Permanent de la lutte contre la Prolifération des Armes Légères et de Petits Calibres, le Commandant Gaoussou Sow.

Faut-il le rappeler, du déclenchement de la crise de 2012 à nos jours, les Engins Explosifs Improvisés (EEI) ont fait assez de victimes. Les dégâts matériels, n’en parlons pas. Que faire pour trouver une solution à cette préoccupation majeure ? Il ressort des données fournies par  le Secrétariat Permanent de la lutte contre la Prolifération des Armes Légères et de Petits Calibres que de 2013 à 2020, les Engins Explosifs Improvisés (EEI) ont été responsables d’approximativement de 60% des personnes tuées ainsi que des centaines de blessés graves dans l’opération de maintien de la paix des Nations Unies et de la lutte contre le terrorisme au Mali. Selon des Informations relayées par la Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA), le Commandant Gaoussou Sow a précisé que pour arriver à une meilleure et dilige(…)

TOUGOUNA A. TRAORE

NOUVEL HORIZON

 

Vous allez aimer lire ces articles

Sida : Jean, séropositif, mari et père

Des remous après un nouveau bombardement impliquant Barkhane: Un civil blessé toujours introuvable

Caravane du CDR réclamant la libération de Ras Bath: Les soutiens de Mohamed Youssouf Bathily dispersés à coup de gaz lacrymogènes

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct