LE SYNABEF S’AGRANDIT ET SE RENFORCE : Les comités de Yara service, Somayaf, Soyat et Ola Energyy débarquent

Pour lutter efficacement pour l’amélioration de leurs conditions de vie et  de travail, quatre nouveaux syndicats ont fait valider leur bureau par le Syndicat national des banques, assurances, établissement financiers, microfinances et commerces du Mali (Synabef) le vendre 3 décembre 2021. Il s’agit notamment des comités Yara service, Somayaf sa, Soyat et Ola energy.« On est venu au Synabef pour qu’il nous serve de soutien pour qu’on puisse avoir accès à nos droits. Il y a beaucoup parmi nous qui sont payés en dessous du Smig.Ils ne sont pas inscrit à l’AMO ni à l’INPS alors que paradoxalement ils travaillent chaque jour de 6heures à 23heures », a indiqué Cheick Amadou Cissé, nouveau secrétaire général du comité syndical Ola Energy, avant la validation de son bureau par le par le Syndicat national des banques, assurances, établissement financiers, microfinances et commerces du Mali (Synabef). Tout comme lui, beaucoup d’autres travailleurs des quatre stations ont dénoncé des mauvaises conditions de traitement par leurs employeurs. Certains ont même souligné qu’après 15 ans de services, ils continuent à vivre du jour au jour sans aucune augmentation de salaire ni de prime alors que parallèlement les charges continent à augmenter avec l’agrandissement de leur famille respective. Ces employés sont donc venus solliciter le soutien  du Synabef pour avoir entre autres, selon Adama Doumbia, pompiste et secrétaire général adjoint du comité syndical Somayaf :

L’élaboration d’un contrat de travail entre eux et leur société employeur, l’augmentation de salaires, l’inscription à l’INPS et à l’AMO, réduction du temps de travail conformément aux8 heures requises, l’augmenter la ration alimentaire qui est seulement  de 300f par jour, le virement de leurs salaires à la banque, le paiement  des frais de transport à chaque employé (12 000f), les consultations médicales mensuelles pour éviter  d’éventuels  maladie liée aux produits pétroliers. Des problèmes préalablement soulignés par les stations Oryx, Shell et Total qui ont suivi le dernier mot d’ordre de grève du Synabef.

Tout en validant les quatre bureaux, le secrétaire général du Synabef, Hamadoun Bah a tenu à expliquer la fonction de syndicale n’est pas facile. Il a invité les nouveaux syndicalistes à toujours privilégier le dialogue  dans leurs revendications. Aussi, a-t-il  invité les quatre comités syndicaux  à être rigoureux et exemplaires dans le travail. Car selon lui, pour revendiquer ses droits il faut s’assurer de bien accomplir ses devoir. « le Synabef n’est pas un lieu de refuge pour les mauvais employés » a-t-il rappelé et d’ajouter que si le Synabef se rend compte qu’un de ses membres est auteur du désordre dans son lieu de travail, il ne va non seulement pas le défendre, mais sera au contraire le premier à le livrer pour garder sa bonne image et l’image du syndicalisme. Pour finir, le secrétaire général a, par la suite,  rassuré du soutien et l’accompagnement du Syndicat national des banques, assurances, établissement financiers, microfinances et commerces du Mali  (Synabef) pour la cause de Yara service, Somayaf sa, Soyat et Ola energy, comme à  tous ses membres.

Lassi Sanou

Source: Le Démocrate- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Journée internationale des télécommunications : Les personnes âgées à l’honneur

Que sont-ils- devenus … Compol Souleymane Diarra : Historien de formation, policier par vocation

Marchés de réhabilitation, rénovation et construction lancés par la mission Eucap Sahel Mali : La Société “Sidibé Business Center Sarl” déboutée. Le CRD se déclare “incompétent”

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct