Le président de la République Ibrahim Boubacar Keita a procédé au lancement officiel de la campagne de vaccination 2019/2020 du cheptel malien. C’est fait le dimanche 1er décembre au drall de Kati. Tenu en sa présence, cet évènement a permis au ministre de l’Élevage et de la Pêche, Kané Rokia Maguiraga, de dire que « La campagne de vaccination du cheptel national a pour objectif de renforcer la protection sanitaire et le contrôle des maladies en raison de l’importance du cheptel et de l’élevage de notre pays ».

Suivant les données, la campagne de cette année ambitionne de vacciner 600 800 d’animaux et volailles toutes espèces confondues. Selon le président de la République, « la vaccination est obligatoire pour les maladies qui peuvent toucher le cheptel malien ». Après avoir procédé à la remise d’équipements et de matériels pour booster la présente campagne, voire inoculer la première dose de vaccin, IBK a sollicité, pour cette campagne, l’implication de tous les acteurs. D’après lui, « la santé de nos populations et la survie de notre cheptel y dépendent ». Puis d’ajouter : « La santé est un puissant levier de développement socio-économique et de paix ».

Source: Journal le Pays-Mali