A sa sortie hier d’une réunion au siège de la CMAS dont il est le président, l’imam Mahmoud Dicko s’est prononcé sur  les grands dossiers de l’heure notamment sur le maintien des élections législatives, la fermeture des mosquées, etc.

 

S’agissant des élections, l’imam Mahmoud Dicko a indiqué à la presse qu’”il est très difficile de maintenir ces élections législatives dans cette situation. Tu ne peux pas interdire le regroupement des gens de plus 50 personnes puis décréter un couvre-feu ensuite maintenir les élections. C’est difficile de convaincre les gens “.

Pour la fermeture des mosquées, l’imam Dicko invite plutôt le gouvernement à prendre sa responsabilité pour fermer si nécessaire les lieux de culte.

Il faut noter que le Haut conseil islamique du Mali (HCIM) conditionnait la fermeture des mosquées à l’apparition d’éventuels cas de coronavirus.

O.D.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau