Malijet.co

Les brèves de L’Observatoire : Rénovation du bureau de la poste du Mali à Sogoniko

Le mardi, 08 octobre dernier, le ministre de la Communication, Chargé des Relations avec les Institutions, Porte-parole du gouvernement, Monsieur Yaya SANGARE a procédé à l’inauguration du premier bureau rénové de la Poste du Mali à Sogoniko, en Commune VI du District de Bamako.

 

Il faut souligner que cette rénovation traduit la volonté du Gouvernement qui vise le retour des services postaux sur le terrain dans les communes au plus proche des populations. Elle est un début concret de la mise en œuvre de la nouvelle stratégie du département en charge de la poste, à savoir la renaissance de la poste du Mali, sous le leadership de son nouveau Président Directeur Général, Monsieur Ibrahima HAIDARA.

Le  Ministre SANGARE dans son intervention, a salué l’ancien ministre de son département, Arouna Modibo Toure qui avait posé la première pierre de ce bureau, il y a six mois, et félicité la Direction Générale, les Administrateurs et les Agents qui n’ont managé aucun effort pour la réalisation de ce projet.

Les capacités des cadres nouvellement nommés dans les Missions Diplomatiques et Consulaires renforcées

Le Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale renforce les capacités de ses cadres nouvellement nommés dans les Missions Diplomatiques et Consulaires, dont Mme TRAORE Fatoumata Dêdê WANE, Secrétaire au Bureau de l’Information et de la Presse du MAECI, qui va désormais servir à l’Ambassade du Mali en Mauritanie. C’est à travers un atelier de formation de 5 jours, élargi aux nouveaux Conseillers Techniques et Chargés de Mission du Département.

 

Le coup d’envoi a été donné par l’Ambassadeur Boubacar Gouro DIALL, Secrétaire Général du MAECI, depuis le lundi 07 octobre dernier.

 

Cette session de formation vise à initier les participants à certaines règles d’usage de la Diplomatie, à les entretenir sur leurs missions futures au sein des Ambassades et Consulats et à les doter d’outils indispensables à l’exercice de leurs fonctions.

A l’issue de cette formation, ils doivent être capables entre autres de négocier au nom de l’État, de faire connaitre à l’étranger la politique du Gouvernement, de protéger les intérêts de l’État et ceux des ressortissants maliens etc.

 

L’AEPM au secours des enfants déplacés du centre

L’Amicale des Anciens Elèves du prytanée Militaire-Mali (AEPM) a fait un don aux enfants déplacés de la région de Mopti, le samedi 5 octobre 2019 au Grabal de Niamana. Ce don est composé de 50 matelas, 30 sacs de riz et 5 cartons de farine nutritionnelle. Le coût total de ce geste de solidarité s’élève à 3 millions de F CFA.

Cette initiative de l’AEPM s’inscrit dans le cadre du plan d’action pour soutenir les couches en situation difficile.

 

Selon le premier vice-président de l’AEPM, le Colonel-major Oumar Cissé, cette action humanitaire doit constituer un exemple pour les autres Maliens. Il a lancé un appel à tous, en vue de donner à ces déplacés une indépendance pleine et réelle.

 

Le porte-parole des bénéficiaires, Samba Diallo, a remercié les donateurs. Il a aussi appelé les responsables à la paix et à la cohésion sociale.

 

Formation des Inspecteurs des Services de la Sécurité et de la Protection civile

 

Un atelier de validation du projet de manuels d’enquêtes administratives pré-disciplinaires s’est tenu le vendredi 04 octobre 2019 à Azalaï Grand Hôtel de Bamako. Organisé par le conseiller technique du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, en partenariat avec le DCAF (centre pour la gouvernance du secteur de la sécurité Genève), cet atelier a regroupé les inspecteurs des services centraux du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile (MSPC).

Il s’agit de se documenter pour renforcer l’efficacité, la pertinence et la transparence des mesures prises par les forces de sécurité au Mali.

 

L’Inspecteur en chef, le contrôleur général Samba Keita expliquera que la validation du projet de guide vise spécifiquement à présenter les grands axes du projet de manuel, recueillir les contributions des participants, mettre à la disposition des services d’inspection un recueil des principaux textes en matière de devoirs et d’obligations professionnelles des services de sécurité et statuer sur la version définitive du manuel à présenter au ministère de la sécurité.
Pour le représentant du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, le colonel Lanseni Konaté, toute œuvre, même améliorée, mérite une vérification et un contrôle pour atteindre les résultats escomptés. Selon lui, il faut que les personnels apprennent les règles préétablies à sur lesquelles les différents acteurs travaillent.
Le colonel Lanseni Konaté a invité les participants à apporter des contributions de taille pour que les services d’inspection disposent désormais d’un recueil des principaux textes en matière de devoirs et d’obligations professionnelles des services de sécurité.

Source: L’Observatoire

Vous allez aimer lire ces articles

Attribution de grades des ex-combattants : Le décret fixant les modalités adopté

ISSA KAOU DJIM, coordinateur de CMAS annonce une grande conférence pour les 03 et 04 novembre 2019

Mali : polémique autour de la société African Seeds qui cultive le cannabis dans le pays

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct