Malijet.co

LES SYNDICATS DE POLICE VEULENT CASSER LA BARAQUE

Les flics aux trousses de la hiérarchie

 

Afin de trouver des résultats positifs à leurs doléances, cinq (05) Syndicats de la Police Nationale du Mali ont décidé de cheminer ensemble pour mener le combat. Il s’agit du Syndicat Autonome de la Police Nationale (SAP), du Syndicat Libre de la Police (SYLIPOL), de l’Alliance pour la Police Nationale (APN), de l’Alliance pour la Police de la République du Mali (APRM) et du Syndicat Indépendant de la Police Nationale (SIP). La coalition syndicale qui prévoit de tenir trois (03) sit-in avant la fin de ce mois de février, était face à la presse, hier mardi 11 février 2020, à la Maison de la presse.

Les «sit-in» programmés vont se tenir, les 14, 21 et 28 février 2020, devant le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile. Pour la coalition syndicale, le constat est qu’il y a manque de volonté politique pour satisfaire les doléances. Occasion pour les syndicats d’affirmer qu’ils useront de tous les moyens légaux pour trouver satisfaction aux différents points soumis aux négociations avec le Gouvernement.

Le principal conférencier du jour était l’Adjudant Souleymane Sanogo, Secrétaire général du Syndicat Autonome de la Police Nationale (SAP). Dans sa déclaration, il a noté les différents points de revendications qui sont au nombre de huit (08) auxquels les policiers réclament ‘’satisfaction’’. Les revendications, entre autres: – la régularisation des cent dix-neuf (119) diplômés conformément au décret 06- 053-PRM du 06 février 2006 dans son article 47 et suivant des cas analogues de l’administration; – la nomination des régisseurs; – la régularisation des policiers suspendus ou radiés de 2012 à nos jours au nom de la réconciliation; – le dédommagement des policiers victimes dans l’exercice de leur fonction, de 2012 à nos jours. Les policiers réclament aussi l’application des recommandations de l’assemblée nationale les primes de risque, la prime GMS et les primes pour certaines unités dont la Brigade Anti Criminalité (BAC), la Brigade Spéciale d’Interventions (BSI), la Compagnie de Circulation Routière (CCR), la Science et Technologie Tertiaire (STT), les Aéroports, l’Immigration, entre autres.

La coalition des syndicats de la police nationale demande également de régulariser la situation des perdiem des éléments lors des élections présidentielles de 2018 tout en dénonçant la ‘’mutation des fonctionnaires en pleine année scolaire en violation des conventions’’ sans oublier la demande relative à la régularisation de la situation des PGA des recrues en cours de formation à l’École Nationale de la Police (ENP).

RETROUVEZ TOUS LES JOURS L’ACTUALITÉ NATIONAL ET INTERNATIONAL DANS VOTRE JOURNAL NOUVEL HORIZON

Mahamane TOURÉ

NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

RSSG Annadif: “Aujourd’hui samedi 4 Avril, un membre du personnel de la MINUSMA a été testé positif au Covid-19

Covid19: Opération de décontamination du grand marché de Bamako et alentours

Mesures préventives contre le COVID19 au Mali : Le CSDM propose le confinement des localités infectées

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct