Après une semaine de travaux, les participants à l’atelier de renforcement des forces de sécurité sur les techniques d’enquêtes sur les stupéfiants ont été attestés le week-end dernier. Une opportunité saisie par le patron de la lutte anti-drogue au Mali pour inviter ses hommes à être plus proactifs dans la lutte contre ce fléau pour le bien-être des populations.

Cette formation, faut-il le rappeler, a bénéficié du soutien de plusieurs partenaires comme les ambassades des Etats-Unis et de la France, Eucap-Sahel, la Minusma. Le patron de l’OCS, le magistrat-colonel Adama Tounkara, avait rappelé à l’ouverture des travaux, qu’à travers une telle initiative, il s’agissait de créer un automatisme pour la coordination et la capitalisation des multiples efforts de lutte, d’inverser la tendance, pour créer ce nouveau type d’enquêteur moderne, proactif doté d’une capacité d’anticipation.“Un enquêteur capable d’utiliser les techniques modernes d’investigations pour élucider les cas de trafics dont il aura connaissance. C’est pourquoi, il paraît plus que jamais opportun de créer cette synergie entre les différents acteurs pour mieux faire face aux défis de la lutte contre la criminalité en général et du trafic de drogue en particulier qui nécessite un énorme travail d’échange d’informations et de renseignements ?” avait soutenu le patron de l’OCS.

A la cérémonie de cérémonie de clôture, il a invité les participants à s’investir davantage dans ce combat. “Nous nous sommes engagés pour cela, il faut faire continuer à réviser les manuels. Je ne peux terminer sans rappeler cette citation de Napoléon, qui disait qu’il n’y pas plus escroc que celui qui exerce un métier qu’il ignore. C’est pourquoi, nous pensons que ces formations nous permettrons de maitriser le travail que nous faisons pour que notre pays soit plus sûr”, a soutenu le magistrat-colonel Tounkara, remerciant tous les partenaires qui ont accompagné l’OCS à la tenue de cette formation.

En plus des formateurs maliens, des formateurs de Eucap-Sahel et de la Minusma ont exposé des modules. Le clou de la cérémonie de clôture a été la remise des attestations de participation aux participants.                                                           Kassoum Théra

 

Source: Aujourd’hui Mali