Malijet.co

Logements sociaux : L’OMH expulse les mauvais payeurs

Une vingtaine d’occupants des logements ont été expulsés hier par l’Office malien de l’habitat (OMH) pour 12 mois et plus d’impayé. L’opération d’expulsion concerne plus de 300 bénéficiaires qui sont  en retard chronique dans le payement de leurs mensualités.

logement sociaux maisons batiment chambre habitation

L’Office malien de l’habitat, à travers son département administration des logements sociaux, a ordonné  hier l’expulsion des mauvais payeurs au niveau des logements sociaux.  Les personnes visées cumulent plusieurs mois d’impayés. Avertis à plusieurs reprises de leur situation, une vingtaine d’occupants des logements sociaux se sont vus expulser hier à Tabakoro par des agents de l’OHM, assistés de policiers et d’un huissier de justice. Ces occupants, selon Salif Kodio, chef du département administration des logements sociaux de l’OMH, sont dans une situation chronique d’impayés. Il a affirmé que toutes les étapes avant l’expulsion ont été observées par son service.

“La première étape consiste à notifier l’impayé. La seconde c’est la relance. La troisième étape c’est l’avertissement par voie d’huissier.  La quatrième par message téléphonique et la dernière c’est la lettre de résiliation du contrat location-vente avec la demande de quitter le logement. Nous avons épuisé toutes ces étapes, il fallait donc passer à l’état ultime qui est l’expulsion puisque ces bénéficiaires occupent illégalement les logements”, a souligné M. Kodio.

300 familles bientôt à la rue

Pour le patron du département administration des logements sociaux, les 20 occupants expulsés aujourd’hui ne seront pas seuls. Des centaines d’autres qui ne sont pas à jour ont été déjà avisés.

“A la date du 31 décembre 2016, nous étions à plus 358 de bénéficiaires dans une situation chronique d’impayé Cette situation a évolué. De plus d’un milliard de F CFA d’impayé, on est aujourd’hui à 900 millions de F CFA. L’opération d’expulsion se poursuivra tant que des bénéficiaires continueront à cumuler des mois”, a prévenu Salif Kodio. Et d’ajouter que les logements libérés seront réattribués  par le ministère en charge de l’Habitat.

Les expulsés occupaient notamment les logements des programmes de 1180, 740 et 759 logements. L’OMH envisage de déclencher une procédure contre eux pour le payement des mois passés dans les logements.

Maliki Diallo 

Par L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Nécrologie: Adama Sidibé dit Bogolan tire sa reverence

Fodié Touré, président de la Hac : « Si on laisse les radios illégales continuer, un avion va tomber ici…… »

Fodie Touré, président de la HAC : “Il n’y a pas de solution aux 47 radios”

ORTM en direct Africable en direct