Par-delà les retards accusés dans le virement des salaires, le monde malien du travail ne manque pas de motifs de satisfaction pour le mois d’Aout. Il nous revient, en effet, que les travailleurs viennent de cueillir les tout premiers fruits du combat qui les avait longtemps opposés aux hautes autorités : celui de l’augmentation de la grille salariale.

En clair, l’application de la nouvelle grille vient de se ressentir de façon substantielle sur les salaires du mois d’août, quelques semaines après le vote de la loi y afférente par l’Assemblée nationale. Et, comme convenu dans les protocoles passés entre le gouvernement et l’Untm la nouvelle grille est entrée en vigueur pour compter du début de l’année 2019.

C’est dire que les travailleurs ont perçu leurs salaires avec un rappel de sept mois, quoiqu’il ait fallu frapper du poing sur la table, avec à la clef des nouvelles menaces de grève, pour amener l’Etat à respecter ses engagements.

Source: Le Témoin