Malijet.co

L’utilisation des réseaux sociaux par les jeunes au Mali Le collectif ‘’Anw Ko Faso’’ ouvre le débat

Dans le samedi 14 avril, le collectif ‘’Anw Ko Faso’’ a organisé à  la Maison des Ainés, une conférence débat sur : « l’usage abusif des réseaux sociaux et son impact : cas des jeunes. Pourquoi faut-il en débattre ? ».  Avait comme conférencier principal Mamadou Koné, chercheur et formateur à Vienne Autriche. En présence de la présidente du collectif, Mme Yeya Touré.

Lors de ce débat, le conférencier était entouré par Hamadoun Haïdara  qui a développé   la  thématique  ‘’ les normes dans la société et leur rapport avec l’usage des réseaux sociaux, réseaux sociaux et nos valeurs’’, Madani Sangaré et Moustaphe Guitèye qui ont exposé la thématique  ‘’ réseaux sociaux : quel impact sur la jeunesse ?’’.

La présidente du collectif dans son adresse à l’assistance dira que  le thème de la présente  conférence débat interpelle tous  les Maliens : parents, éducateurs, hommes politiques, élèves et étudiants et tous les citoyens.

Selon elle, aujourd’hui au Mali, nous traversons des moments de turbulences dus au progrès technologique, mais surtout,  à son usage démesuré qui entraîne des dérives qu’il faut débattre, afin de trouver des voies et moyens pour protéger ceux qui sont susceptibles de prendre la relève de la nation. Pour Mme Touré c’est partant des  constats faits,  des usages qui vont  à l’encontre de nos valeurs sociétales  sur les réseaux sociaux,  que le collectif a pris l’initiative  d’organiser  cette conférence débat pour débattre de ce  sujet.

Elle soulignera que son  collectif ne s’entend pas débattre seulement et de rester inactif : « le projet prévoit des ateliers de formation, des animateurs  seront délégués dans les établissements scolaires afin de sensibiliser cette couche vulnérable » a-t-elle déclaré.

Quant au conférencier M. Koné, il a évoqué les raisons fondamentales de l’utilisation  des réseaux  sociaux par les jeunes  dans nos sociétés. Pour lui, il existe dans nos sociétés un fossé entre les enfants et les parents. Ce qui veut dire que les parents ont délaissé l’éducation de leurs enfants.  Et aujourd’hui le développement rapide de la technologie  a fait que, ce sont  les enfants qui sont connectés et les parents déconnectés.  Toute chose qui a développé,  chez les  enfants,   une supériorité intellectuelle et technologique sur les parents. Du coup, ils se croient permis  de faire tout ce qu’ils  veulent. « Les enfants sont devenus les maîtres de la famille, ils ont pris la place des parents, et  nous vivons une dégradation des vertus familiales » a dit le conférencier.

En ce qui concerne l’usage des réseaux sociaux par les enfants, il dira que certains d’entre eux sont en  manque d’information de l’usage positif de cela. Qu’ils ne sont pas informés dans les écoles. D’où la nécessité  de former les enseignants et les formateurs pour qu’ils puisent en débattre avec les apprenants sur l’utilisation positive des réseaux sociaux.

Par Jean Joseph Konaté

Source: nouvel horizon

Vous allez aimer lire ces articles

Sotelma Malitel et ses offres de service toujours plus innovantes MobiCash rend la vie plus facile aux Maliens !

TRIBUNAL DE LA COMMUNE V DU DISTRICT DE BAMAKO : Alpha Oumar Konaré et Adam Ba cités à comparaître pour des faits qualifiés de crimes et délits:Détestable dérive, valant son pesant de 200 kg d’or de chimère

Terrorisme dans l’espace Liptako-Gourma : Comment éradiquer le fléau ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct