Malijet.co

Téléchargez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play

Lutte contre la faim et la malnutrition : Le programme «Alliance pour un engagement citoyen» lancé

La cérémonie de lancement du programme «Alliance pour un engagement citoyen» a eu lieu le mardi 13 juin 2017 à l’hôtel Radisson.

mme traore oumou toure ministre promotion femme enfant famille

C’était en présence des ministres de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Traoré Oumou Touré et celui de l’Elevage et de la pêche, Ly Taher Dravé; du président du Conseil national de la société civile, Boureima Allaye Touré ; de la Commissaire adjointe de la sécurité alimentaire au Mali, Dicko Bassa Diané ; du Responsable dudit programme au bureau mondial d’ICCO au Pays-Bas, Elly Urban et la Directrice régionale d’ICCO-Coopération, Mme Leena Lindqvist.

Malgré son potentiel agricole et en dépit des efforts et expressions de la volonté politique, la sécurité alimentaire et nutritionnelle demeure préoccupante dans notre pays puis que 24% de la population infantile continue de vivre dans l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. En effet, cette situation endémique met en relief toute la problématique de la durabilité des interventions.
Pour pallier ce fait, le programme Civic Engagement Alliance(CEA) propose une approche innovante fondée sur l’exploitation du potentiel de la société civile pour des changements durables en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle dans notre pays. Il s’agit de créer un espace politique plus favorable aux actions des organisations de la société civile et d’œuvrer à la prise en compte effective du droit à une alimentation adéquate et à une consommation durable.
Dans ses mots de bienvenue, la Directrice régionale d’ICCO ROWA, Mme Leena Lindqvist, a dit que le Programme «Alliance pour un engagement citoyen» qui court de 2016-2020, a pour objectif de contribuer à renforcer l’espace politique pour les actions des organisations de la société civile afin qu’elles soient en mesure de dialoguer avec les décideurs gouvernementaux sur les meilleures politiques et stratégies en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle.
De fait, elle a ajouté que le programme cible la diversification alimentaire et l’accès aux ressources de productions au profit de toute la production malienne mais en particulier  les femmes, les jeunes et les migrants impliqués dans l’agriculture, l’élevage et la pêche. «C’est pourquoi j’en appelle au sens de la responsabilité des partenaires et acteurs qui y seront impliqués afin que les résultats assignés au programme puissent être atteints», a-t-elle insisté.
Pour la Responsable du Programme «Alliance pour l’engagement citoyen» au bureau mondial d’ICCO-Coopération au Pays-Bas, Mme Elly Urban , « le Mali est l’un des pays où nous avons commencé à développer ce programme et son lancement, aujourd’hui, est une étape importante pour la visibilité des activités ». A l’en croire le programme du Civic Engagement Alliance est un partenariat stratégique avec le Ministère néerlandais des Affaires étrangères car il a pour objectif de renforcer et d’appuyer des organisations de la société civile dans le lobby et le plaidoyer afin qu’elles puissent contribuer à la diminution des inégalités et des injustices sociales.
«Une société civile qui représente les intérêts des différents membres de la société peut aussi contribuer au respect des valeurs et des droits des groupes vulnérables et marginalisés », a-t-elle indiqué. Et de dire qu’en 2016, ils ont développé les programmes dans les 13 pays de l’Alliance y compris le Mali via les ONG AMASSA et OMAES. Avant de préciser que cette année, ils ont procédé à implémenter le programme que le Ministère néerlandais financera jusqu’à la fin de l’année 2020.
Avant ses mots du lancement, le ministre de l’Elevage et de la pêche, Ly Taher Dravé, a soutenu les interventions de son collègue de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Traoré Oumou Touré et la Commissaire adjointe, Mme Dicko Bassa Diané et du président du Conseil national de la société civile, Boureima Touré. Ces différentes intervenants ont évoqué les efforts fournis par le Gouvernement du Mali qui sont bien perceptibles et témoignent de sa volonté affichée à assurer à chaque malien une sécurité alimentaire adéquate.
« L’adoption récente par le Gouvernement d’un document de Politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle dénommé PoINSAN en est l’illustration la plus éloquente s’il est encore besoin de le rappeler », ont-elles estimé. Avant d’indiquer que la PoiNSAN est fondée sur une vision commune qui met en relief la responsabilité partagée et la solidarité effective.
Ainsi, il est à retenir que l’ICCO est une organisation internationale interconfessionnelle de coopération au développement. Elle œuvre à la réalisation d’un monde dans lequel les gens peuvent vivre dans la dignité, un monde sans pauvreté ni injustice. Créée en 1964 et basée à Utrecht, au Pays-Bas, l’ICCO travaille dans 36 pays et dispose de cinq bureaux repartis entre l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine.
En Afrique de l’ouest, l’ICCO opère au Mali, au Burkina Faso, au Bénin, au Sénégal et au Ghana. En plus de son bureau régional qui est implanté à Bamako, au Mali, il existe des bureaux secondaires au Burkina Faso et au Sénégal.
Seydou Karamoko KONE

Vous allez aimer lire ces articles

Centre d’Information Gouvernementale du Mali : Sambi Touré aux commandes

«Pupille» de la République: qui est concerné?

Notre Baromètre de la semaine : *En Vert : Baber Gano, Ministre des Transports

ORTM en direct Africable en direct