MAHAMET Doucara et les recettes douanieres desastreuses de 2019 Le fruit de l’incompétence et de la médiocrité d’un « parvenu » bombardé directeur général

Annoncé comme étant le futur sauveur de l’économie malienne au moment de sa nomination dans un contexte de crise sécuritaire et économique, le fameux Inspecteur Général Mahamet Doucara semble être incapable d’atteindre les objectifs qui lui ont été assignés à savoir la barre de 700 milliards de francs CFA. Et le temps est entrain de donner raison à ceux qui avaient décrié cette nomination surprise dont le seuil de l’incompétence est atteint au vu des recettes douanières désastreuses enregistrées en 2019. En plus de son incompétence avérée, le directeur général se fait remarquer par sa médiocrité en témoigne les recettes en deçà des attentes du gouvernement malien

S’il y a un service financier qui doit jouer un rôle décisif dans la mise en œuvre des réglementations qui vise à relever des grands défis sociaux et économiques auxquels le Mali est confronté depuis 2012, c’est bel et bien les Douanes Maliennes. Pour cela il faut des hommes compétents et brillants capables d’atteindre les objectifs assignés par les plus hautes autorités du pays. Mais hélas le népotisme, le favoritisme et le copinage continuent de sévir de plus belle au Mali depuis l’avènement de la démocratie en 1991. Et la nomination à la surprise générale de Mahamet Doucara comme Directeur Général des Douanes en est la parfaite illustration. Sommé de mobiliser des recettes à hauteur de 689 milliards de francs CFA voir 700 milliards de francs CFA en 2019 pour faire face à la grave et profonde crise sécuritaire que vit le Mali depuis l’accord de paix issu du processus d’Alger, le DG n’a pu enregistrer 555,3 milliards de francs CFA. Et pourtant la douane malienne s’est illustrée par des saisines records de divers produits illicites, des drogues souvent dures, des armes, des munitions, des explosifs, des pièces precieuses, des détonateurs, des véhicules, des cyanures, des faux médicaments humains et vétérinaires sans oublier des véhicules trafiqués et les dédouanements des produits de tous genres importés de l’extérieur du pays. Au lieu d’avouer son incompétence et son incapacité à atteindre les objectifs qui sont assignés par les plus hautes autorités du pays, le « Tout Puissant » directeur général de la douane n’a eu d’autre justificatif que d’amputer cela à la crise qui date depuis 2012.Pourtant malgré la crise, les Douanes maliennes avaient enregistré 585, 1 milliards de francs CFA et plus de 700 milliards de francs des recettes entre 2014 et 2015. Le comble dans tout cela c’est qu’en termes de pourcentage on assiste à une incohérence totale tantôt on annonce plus de 89%, tantôt plus de 90%, tantôt 100%. Mais pour qui connait le DG, ce n’est pas une surprise si les recettes douanières ne sont pas à hauteur de souhait et les raisons sont connues depuis un certain temps.
A suivre…
Moussa Bamba

La Mutation

Vous allez aimer lire ces articles

Conférence de presse sur le hadj 2020/2021 : ‘’ Le 31 décembre 2020, date-butoir pour la fin des inscriptions du hadj 2021 ‘’

Le crépuscule des sauriens

‘’De nos deux ‘’Ayatollahs’’ Bouillé et Mahmoud Dicko : Lequel des deux est le moindre mal ?

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct