Les manifestations se multiplient au Mali. Généralement, ces différentes manifestations sont organisées par la société civile, les femmes des militaires et certains leaders politiques pour dénoncer le complot de la France au Mali.

La France est considérée par ces manifestants  comme le premier ennemi du Mali, complice des djihadistes qui tuent nos militaires  à longueur de journée. Selon la population,  il n’y a pas des terroristes  au nord  du    Mali,  mais c’est la  France  qui bombarde les camps de nos militaires.

La crise au Centre aussi c’est la France. Selon nos investigations, la France  avait recruté récemment beaucoup de mercenaires qui sont venus  de Libye, du Pakistan, du Nigeria  pour en faire une guerre ethnique entre les différentes communautés, dont les Dogons et les Peulhs qui vivaient ensemble depuis des siècles.

L’objectif est très clair : la division du Mali car, elle n’est pas là pour aider le Mali à recouvrir son territoire  national, mais plus tôt aider ses amis terroristes  qui  sont la CMA et le MNLA  pour avoir leur indépendance.  On n’a pas besoin d’aller à l’école pour connaitre cette réalité. Comment peut-on comprendre qu’avec tous ces avions et appareils logistiques, la France  n’arrive pas à traquer  un seul terroriste ?

En tout cas, tous les bons Maliens  savent que c’est la France qui tue nos militaires et civiles. Selon toujours nos investigations,  pas de moins deux semaines,  la France  voulait attaquer un camp de nos FAMa, à Diré. Malheureusement pour elle,  nos militaires étaient très vigilants et quand ils ont su que les militaires maliens les ont aperçus, les Français sont allés se cacher dans la forêt,  avant de repartir. Ils étaient au nombre de 07 militaires et c’est la même France qui donne la position de nos militaires a ses amis terroristes.

En tout cas la France et la MINUSMA ont intérêt à changer leur position rapidement c’est-à-dire, jouer franc-jeu avec le  Mali ou bien qu’elles dégagent. Car les Maliens veulent  prendre leur destin en main. Lors de ces différentes manifestations, le  drapeau français a été brûlé et aujourd’hui, tous ces Maliens réclament l’aide de la Russie. Même certains ambassadeurs français au Mali ont dénoncé le complot de leur pays contre le Mali.

Lassi Sanou

SourceLe Démocrate