Le médecin général de Brigade à la retraite Antoine Ibrahim Nientao s’en est allé hélas au moment où sa vive présence est encore demandée dans les services de diabétologie malgré son départ à la retraite. A l’âge de 68 ans, il est fauché par une courte et sournoise maladie qui n’avait montré aucun signe de l’emporter loin des siens.

Les cérémonies funèbres se sont déroulées, le jeudi 2 avril 2020 chez lui à Kalaban-coura, le lendemain de son décès. Des autorités militaires et coutumières ont constitué un comité, mesures barrières du moment, pour l’accompagner à sa dernière demeure.

Né le 07 juin 1951, le Général à la retraite Antoine Ibrahim Nientao fut incorporé à l’Ecole Militaire Interarmes de Koulikoro (5ème promotion) le 06 septembre 1971. Dès sa sortie d’école, le jeune officier s’est fait remarquer par son dynamisme, son ardeur au travail et son sens élevé du devoir.

Pendant sa carrière, il occupé des postes de Médecin chef de Garnison de Gao, Tessalit et Kidal, Médecin chef de Garnison de la Garde et de la Gendarmerie et de la Police Nationale. Il fut également Chef du Service de Diabétologie de l’Hôpital Gabriel TOURÉ et du Centre de Lutte contre le Diabète.

Le Général Nientao est diplômé en Médecine Interne option Diabétologie, obtenu en Allemagne en 1987. Très doué et animé d’un sens patriotique, le médecin général à la retraite Nientao est un exemple à suivre pour la nouvelle génération. Conscient des limites humaines, il s’est investi toute sa vie dans la construction de son pays. Après le cérémonial, le défunt a été conduit à sa dernière demeure au cimetière de Kalaban-coura. 

Des témoignages de ses camarades, familles et collègues font de lui un patriote engagé, Un collègue, un mari, un père, un frère, un oncle et un ami dévoué à la cause du bien-être de tous. Il avait de l’amour pour ses camarades malades et leurs familles et il était tout entier dévoué à vaincre leur mal en leur apportant le réconfort moral, dont ils avaient besoin, a martelé le général à la retraite Zoumana Kouyaté.

Un de ses camarades de promotion. Il a ajouté que ses qualités de travail ont été remarquables aux yeux de ses collaborateurs et de la hiérarchie militaire. Qu’Allah vous accueille dans son éternel paradis au milieu des saints.

Forces armées maliennes