Mali : fin de la grève de la faim des cheminots après 4 mois de revendications

Enfin, le mot d’ordre de grève de la faim des cheminots est levé. La coordination du syndicat des travailleurs du chemin de fer l’a officiellement annoncé ce samedi 11 mai 2019 lors d’une rencontre avec le nouveau ministre des transports et la mobilité urbaine. Les travailleurs des rails estiment que leurs revendications principales ont été satisfaites. Un accord de principe a été trouvé entre les grévistes et les autorités concernant leurs arriérés de salaire.

 

Cela est une chose faite, la coordination des syndicats des travailleurs de rails a mis fin ce samedi 11 mai 2019 à sa grève de la faim. « les portes du dialogue étaient fermées entre le gouvernement et les grévistes. C’est le nouveau ministre des Transports qui les a ouvertes, dans le respect et dans la confiance », a déclaré Mahamane Tiènta, responsable syndical des cheminots.

La grève était suivie dans plusieurs localités du pays par les cheminots qui réclamaient le payement de leurs arriérés de salaire. Des moments difficiles regrettent Mahamane Tiènta, 10 d’entre eux ont perdu la vie.
« Dans ce camp, certains de nos camarades sont tombés malades et ont pu couvrir leurs frais d’ordonnance grâce aux Maliens de bonne volonté qui venaient nous rendre visite » témoigne t-il.
Le ministre des Transports et de la mobilité urbaine Ibrahima Aboul LY, a promis le versement des arriérés de quatre mois de salaire d’ici à la fin de la semaine prochaine. Le tout nouveau ministre envisage également d’engager une mission pour inspecter les rails en vue de la reprise prochaine des activités ferroviaire. «Nous enverrons une mission d’inspection sur les longs des rails de Bamako jusqu’à Diboli. Nous allons réfléchir comment avoir des locomotives » a laissé entendre Ibrahima Abdoul LY.
A savoir que cette grève de la faim entamée le18 décembre 2018 a duré 143 jours.

Studio Tamani

Vous allez aimer lire ces articles

Après la CEDEAO, l’embargo des jihadistes

Diffusion sur la toile d’une vidéo sur la morgue du CSREFCV: Le » vidéoman » Ben Sangaré interpellé hier par la BIJ Des mesures conservatoires prises par la structure sanitaire

Licencié pour avoir dénoncé des faits de détournement à Transrail.sa : Siriman Kanté pour la manifestation de la vérité

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct