Malijet.co

Mali: La police nationale en deuil, un dernier hommage rendu au Contrôleur Général Amadou Traoré

La Police Nationale était assemblée ce mercredi 6 novembre 2019, autour de la dépouille mortelle du Contrôleur Général Amadou TRAORE précédemment en service à l’Inspection des Services de la Sécurité et de la Protection Civile, enlevé à notre affection le 5 novembre 2019 des suites d’une longue maladie au CHU Gabriel TOURE.

 

La cérémonie funèbre s’est tenue dans une atmosphère attristée à l’Ecole Nationale de Police en présence du Directeur Général de la Police Nationale, l’Inspecteur Général Moussa AG INFAHI, de plusieurs autorités policières et d’une immense foule et sympathisants du défunt.

 

Qui était donc le Contrôleur Général de Police Amadou TRAORE ?

Né vers 1960 à Kébila (cercle de Kolondièba), de Bakary et de Koumba SIDIBE, après ses études secondaires sanctionnées par le Baccalauréat 2ème partie session de juin 1983, il a été orienté à l’Ecole Nationale d’Administration du Mali (ENA), section Administration Publique, promotion 1983-1984.

En 1985, il s’est présenté au concours direct de recrutement d’Elèves Sous-officiers de Police. Admis à l’issu des différentes épreuves du concours, il fut nommé Elève Sous-officier de Police. Après 12 mois de formation dont 4 mois de commune de base et 8 mois de professionnelle à l’Ecole Nationale de Police, il fut nommé Sergent Stagiaire en 1986. Titulaire du CAT 2 Police, il fut nommé Sergent suivant décision n° 4756 /MDN-CAB du 28 novembre 1988.

 

En 1992, il fut admis au concours professionnel d’entrée à l’Ecole Nationale d’Administration pour poursuivre ses études supérieures où il obtint une licence en Droit Public en 1996. Toujours en 1996 il fut admis sur titre à l’Ecole Nationale de Police, cycle Commissaire de Police 1er échelon en 1998.

Il est successivement promu au grades ci-après : Commissaire Principal de Police en 2004 ; Commissaire Divisionnaire en 2011 ; il a été nommé Contrôleur Général 1er échelon suivant décret n°0055/PRM du 9 février 2017.

Au cours de sa longue et riche carrière, il a occupé les fonctions suivantes : En 1998, il a été affecté au Commissariat de Police du 6ème Arrondissement de Bamako en qualité d’élément de Brigade ; 1998-1999, il a été affecté au Commissariat du 6ème Arrondissement comme Chef Section Police Judicaire ; En 1999, il a été nommé Adjoint au Commissaire chargé de Police de San ; En 2003, il a été nommé Adjoint au Commissaire chargé du Commissariat de Police du 13ème Arrondissement de Bamako ; En 2005, Il a été nommé Adjoint au Commissaire chargé du 1er Arrondissement de Bamako ; En 2006, il est nommé Commissaire chargé de la ville de Diré ;

 

En 2008 Chef de la Division Formation Initiale à la Direction Générale de la Police Nationale ; En 2012, Commandant de la Brigade des Stupéfiants ; En 2014 Chef Division des Archives et de la Documentation au Bureau des Etudes, de la Coopération et de l’Informatique (BECI) ; En 2016, Inspecteur à l’Inspection de la Police Nationale ; En 2017, Directeur Adjoint à la Direction du Personnel, des Finances et du Matériel ; En 2018-2019, Inspecteur à l’Inspection des Services de la Sécurité et de la Protection Civile, son dernier poste.

Il a effectué des stages aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur : Stage de formation réforme de la Justice et les concertations régionales, Atelier de formation sur les violences faites aux femmes et aux enfants en 1999 ; Formation en Droits Humains des fonctionnaires de Police à l’Ecole Nationale de Police en juin 2006 ; Formation en enquête de police sur le terrorisme et les renseignements généraux de la sécurité nationale à Ankara, Turquie en juin 2010 ; Stage sur les renseignements généraux à l’Ecole de Maintien de la Paix de Bamako en juillet 2010 ; Stage de formation sur les enquêtes des incidences du terrorisme en 2011.

Fonctionnaire émérite, doté d’une conscience professionnelle aigue et d’un sens élevé du devoir, il a été noté et apprécié ainsi qu’il suit par ses chefs hiérarchiques : « très correcte dans sa ténue et dans son comportement, cadre faisant montre d’une excellente maîtrise de soi dans les moments de prises de décision importante et son jugement est dans la plupart des cas tout à fait adéquat ».

 

D’une bonne culture générale et rarement pris à défaut, il a su se forger un sens aigu de la responsabilité en donnant entière satisfaction dans les fonctions qui lui ont été confiées. Avec une foi religieuse très poussée qui occupait la majeure partie de ses temps libres, il laisse derrière lui une veuve et cinq enfants inconsolables.

Contrôleur Général Amadou TRAORE, le Département de la Sécurité et de la Protection Civile perd en toi un digne serviteur. Dors en paix et que la terre te soit légère. Amen !

Cellule de Communication de la Police Nationale

Vous allez aimer lire ces articles

Situation sécuritaire dramatique à l’intérieur du pays: À Bamako on fête sans retenue!

Construction de l’édifice national : Le Mali a besoin de la pierre de chacun de ses fils

Direction régionale de l’ANPE de Mopti : La stratégie Diarra Niamé Mariam Fofana porteuse d’espoir

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct