Mali : l’imam Dicko met en garde la junte militaire de Goïta

Mahmoud Dicko s’insurge contre la gestion du colonel Assimi Goïta. L’imam qui avait mené les manifestations anti pouvoir en 2020 a donné une conférence de presse pendant laquelle il a affirmé se faire du souci pour le pays et a mis en garde les militaires au pouvoir. Selon Mahmoud Dicko, les choses ne se déroulent pas bien actuellement au Mali. L’imam qui était resté silencieux depuis les manifestations de l’année dernière estime que le pays n’est pas sur le bon chemin. D’après lui, il n’y a pas d’entente et en plus le pays est isolé. Pour l’imam, c’est un état de choses qui ne saurait continuer. L’homme a également déclaré avoir en vain demandé sans succès une audience au colonel Goïta. Toutefois, il a aussi indiqué que sa sortie n’est pas un appel à manifester ni à faire un coup d’État aux dirigeants actuels.

Des promesses non tenues

La junte militaire dirigée par le colonel Assimi Goïta est arrivée au pouvoir après les manifestations antigouvernementales de 2020 ; manifestations à la tête desquelles était l’imam Mahmoud Dicko. Le colonel Assimi Goïta avait dans un message affirmé que le putsch était une réponse de l’armée à l’appel du peuple. Selon lui, l’armée a pris ses responsabilités afin que le désir de changement espéré par la nation devienne une réalité.

Son ambition avait-il expliqué était d’instaurer une gouvernance vertueuse et d’organiser des élections transparentes dont les résultats seront incontestables. Cependant, les choses semblent ne pas évoluer dans cette direction. Les assises nationales qui devaient être organisées afin que la date des élections soit fixée ont été reportées sine die. Or ce sont ces élections qui selon le premier Choguel Kokalla Maïga permettront le retour du pouvoir civil au Mali. Selon Bamako, il est actuellement impossible d’organiser les élections en février à cause de l’insécurité dans plusieurs régions.

Source: la nouvelle tribune

Vous allez aimer lire ces articles

Rapport annuel 2021 : Les activités du Médiateur de la République aux plans national et international

Dans sa réplique, l’Untm enseigne la leçon du syndicalisme au ministre du travail “La lettre du ministre Aoua Paul montre clairement qu’elle ignore tout du syndicalisme” “L’UNTM déplore chez Mme le ministre une totale incompréhension et une méconnaissance des principes et idéaux du syndicalisme”

Rebondissement dans l’affaire des 49 militaires ivoiriens : Ben le Cerveau et Sékou Tounkara deux soutiens de poids du régime appellent à leur libération

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct