MANIFESTATION NOCTURNE DU M5-RFP – LA POLICE A RETABLI L’ORDRE À LA PLACE DE L’INDÉPENDANCE HIER MATIN

La manifestation du M5-RFP organisée le mardi, 11 Août 2020 a été particulière pour l’une des rares fois. Malgré la demande de l’Imam Mahmoud Dicko aux manifestants de rentrer chez eux, la Place de l’Indépendance était aux allures de la “Place Tahrir’’ où se tiennent les grandes manifestations en Egypte. Et ce, en présence   de presque tous les leaders du M5-RFP. Face au blocage des voix d’accès, les forces de l’ordre ont intervenu tôt hier matin pour dégager les manifestants et leurs installations.

Les forces de l’ordre ont dispersé hier mercredi, 12 Août, tôt le matin à Bamako des manifestants nocturnes qui avaient prolongé un rassemblement organisé la veille par l’opposition pour la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta.

Pour rappel, les manifestants qui devraient libérer la voie dans la soirée du jour de la manifestation ont passé la nuit dans une ambiance festive avec leurs leaders politiques. Et comme la manifestation n’était pas prévue pour se tenir dans la nuit   ce mercredi, les forces de l’ordre ont jugé utile de remettre de l’ordre pour laisser place à la circulation afin de permettre aux   citoyens de vaquer à leurs occupations hier.

“C’est à 07H45 que nous avons été gazés. Certains mangeaient, d’autres faisaient leur toilette. Des femmes servaient des plats à nos leaders”, a déclaré Aminata Diallo,

19 ans, une partisane du Mouvement dit du M5-RFP qui réclame le départ du président Keïta au pouvoir depuis 2013.

C’est une provocation du régime. Nous avons montré que le peuple est mobilisé et que nous sommes pacifiques. Les jets de grenades lacrymogènes ne vont pas nous décourager”, a déclaré Nouhoum Sarr, un responsable du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP).

Depuis le mois de juin, cette coalition hétéroclite de chefs religieux, politiques, et de la société civile, réclame le départ du président Ibrahim Boubacar Keïta, élu en 2013, puis réélu en 2018 pour cinq ans. Des manifestants avaient décidé mardi soir de passer la nuit sur la place de l’Indépendance, au centre de Bamako, après le rassemblement à l’appel du Mouvement dit du 5 juin, jusqu’au départ du président Keïta. Les manifestants nocturnes ont été estimés à un millier et à des milliers par (…)

KADOASSO I.

NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

COCEM : retraite stratégique de capitalisation de l’observation des élections législatives 2020

Constitution et Charte de la transition : UNE POLYGAMIE À LA MALIENNE | Une petite histoire pour comprendre l’architecture juridique et institutionnelle du Mali actuel

« Goumin » : une mélancolie dévastatrice

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct