En visite inopinée sur les sites des logements sociaux à N’Tabacoro, le président de l’Organisation de Défense du Droit au Logement du Mali (ODDLMALI), Moussa Touré, et sa délégation ont fait des constats amers sur des maisons déjà attribuées et d’autres en chantier.

Hier mardi, dans la matinée, une délégation de l’Organisation de Défense du Droit au Logement du Mali, conduite par son président Moussa Touré, s’est rendue sur les sites des logements sociaux à N’Tabacoro pour constater de visu les constructions illicites qui barrent complètement les voies d’accès, des espaces verts utilisés par des particuliers en construisant des magasins et entre autres.

Sur le site des chantiers en cours de l’entreprise chinoise Boyi Construction Sarl, le constat est alarmant. Ici, les visiteurs remarquent des briques ni en ciment ni en banco, à même le sol en attendant d’être utilisées.

Comme peut-on on ne peut l’imaginer,  une simple touche de certaines briques par le président Touré a suffi à les écraser, sans moindre force. « Le dosage n’est pas du tout respecté. Si les maisons sont construites par ces briques, il y a risque de vouloir construire en hauteur dans l’avenir », regrette-t-il.

Surpris par des gens dans son chantier, El hadj Pape N’Diaye, responsable de l’entreprise Boyi Construction se joint aux visiteurs  et demande le motif de la visite. Le président Touré se présente demandant à son interlocuteur de se présenter aussi. L’homme hésite un moment et dit son nom. Le président Touré lui demanda de dire le nom de son entreprise. Après un temps de réflexion, il accepta finalement, affirmant que l’entreprise même est consciente et a décidé d’apporter des corrections.

Autre cas aberrant, des gens sont en location dans les logements sociaux attribués en 2015, au temps du ministre de l’urbanisme et de l’habitat, Dramane Dembélé. Pour le président Touré, cela est inadmissible, les bénéficiaires n’étaient pas dans le besoin, c’est pourquoi, estime-t-il, ils ont donné les leur en location. « Nous allons nous battre pour que ceux qui sont en location puissent devenir propriétaires », promet le président Moussa Touré.

Probablement prévue le 22 septembre 2019, selon le président Moussa Touré, ‘’la remise des clés aux nouveaux bénéficiaires doit être effective que si tous les travaux sont terminés y compris la démolition des constructions illicites entravant l’accès aux logements sociaux, le réglage d’eau et d’électricité sans que les bénéficiaires payent un franc FCFA étant donné que tout est pris en charge dans le contrat’’.

Habi Sankoré

Le Soft