Malijet.co

Mesures de désencombrement : l’incivisme au-dessus de tout

Les artères sont le plus souvent transformées en marchés pour des vendeurs. Chaque fois qu’on fait déguerpir les marchands, ils reviennent s’installer. Cela démontre à quel point, l’incivisme des populations a atteint son paroxysme.

En effet, depuis la semaine du 30 janvier sur l’axe ATT-Bougou 700 logements, tous les petits stands, gargotes, ou marché de fruits ont été ravagés et les vendeurs tous chassés. Connaissant le récidivisme de la population, des policiers ont été mobilisés pour sécuriser l’endroit. Mais juste une semaine après que les policiers aient quitté les lieux, l’on assiste à l’occupation des abords de ce tronçon par les marchands.

Ils sont encouragés par les riverains dans ce désordre car au lieu de se rendre dans des points spécifiques pour faire leurs achats,  ces derniers sont les premiers à se diriger vers ces lieux anarchiques. Du coup les responsabilités sont partagées. D’un côté, il y’a ceux qui accusent l’Etat de ne pas prendre ses responsabilités pour faire appliquer la loi comme il le faut.  D’autres, par contre, ne comprennent pas pourquoi la construction des marchés peine à se concrétiser au bonheur des populations.  Même si l’opération Amy Kane avait causé de gros soucis à certains, le cas des trottoirs transformés en marchés doit s’arrêter. Car la vie des piétons est en danger, » déplore, cet habitant de ATT Bougou.

Assitan Siga FADIGA

Source: Bamakonews

Vous allez aimer lire ces articles

RSSG Annadif: “Aujourd’hui samedi 4 Avril, un membre du personnel de la MINUSMA a été testé positif au Covid-19

Covid19: Opération de décontamination du grand marché de Bamako et alentours

Mesures préventives contre le COVID19 au Mali : Le CSDM propose le confinement des localités infectées

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct