Adiaratou Diarra (gestionnaire de production à l’assurance Sabuyuma) :

 

« La drogue est devenue un phénomène destructeur de nos jours. Les consommateurs ne le cachent plus, car même les enfants le consomme. Et au moment où les parents se rendent compte, cela trouve que c’est trop tard. Ils sont déjà devenus esclave de la drogue. Alors, je lance un appel à tous les parents de suivre les enfants depuis leur bas âge, leur fréquentation pour qu’ils n’adoptent pas de mauvaises pratiques ».

Gaoussou Fofana (étudiant) :

« Tout d’abord, la drogue a deux aspects négatifs. Elle peut rendre inutile dans la famille et dans la société. Quand on devient dépendant de la drogue, on ne peut plus rien faire. Elle peut aussi pousser à commettre des atrocités. Economiquement, elle détruit le consommateur et rend riche le trafiquant».

Aboubacar Keïta (vendeur d’accessoires de téléphone) :

« La drogue est une très mauvaise chose qui détruit. Quand tu te drogue, tu es capable de faire tout ce qu’une personne inconsciente peut faire, car elle t’enlève la faculté de raisonnement. Aujourd’hui, le problème que notre pays vit est lié à la drogue. Même les attaques qui se font pendant les nuits et par les voleurs sont dues à la drogue, car les bandits sont sous l’effet de celle-là. Le gouvernement seul ne peut pas bannir ce phénomène, la population doit aussi s’impliquer dans la lutte.

Aucun parent ne doit soutenir son enfant sur cette voie. Les femmes doivent observer le comportement des enfants en veillant sur sa fréquentation, l’heure à laquelle il rentre à la maison, etc. Les mamans peuvent mieux jouer ce rôle de veille que les papas qui ne sont pas généralement à la maison. Principalement, les deux parents doivent tous s’impliquer ».

Clecho Koné (étudiant) :

« La drogue est très mauvaise. Elle nuit gravement à notre santé et à l’environnement. Nous savons tous que l’émergence d’un pays repose sur sa jeunesse, pourtant aujourd’hui c’est ce couche qui est la plus menacée. Je lance un appel aux gouvernants et aux gouvernés pour combattre le fléau ».

Mohamed Diarra (vérificateur assistant) :

« La drogue n’est pas du tout une bonne chose. Une fois consommée, elle pousse à commettre de mauvaises choses comme le vol et des assassinats. Cela nuit gravement à la santé et conduit à la folie. Notre climat n’est pas adapter à la drogue et ce n’est pas dans notre culture. Dans notre pays, la drogue est très mal vue et va en l’encontre de nos mœurs. Alors le gouvernement doit prendre des mesures pour interdire l’entrée de la drogue dans le pays et ouvrir un centre de désintoxication pour les toxicommes afin de les aider ».

Propos recueillis par

Bintou Diarra (stagiaire)

30minutes