Mission d’études à Lomé : La CANAM à l’école de la CIPRES

Une mission de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM), avec en tête son Directeur Général, le médecin Général de Brigade Boubacar Dembélé a séjourné du 19 au 24 septembre 2022 à Lomé. Dans la capitale togolaise, la délégation malienne a effectué auprès de la CIPRES (Conférence Interafricaine de Prévoyance Sociale) une mission de travail afin nouer un partenaire fécond avec cette Institution qui regroupe les Organismes de Sécurité Sociale de 17 pays africains.

La CANAM, Organisme en charge de la gestion de l’Assurance Maladie au Mali, membre de la CIPRES, partage nombre de sentiers avec cette Institution. Il s’agit, entre autres de la révision du Plan comptable CIPRES, la mutualisation du système d’information des organismes de prévoyance sociale de la zone CIPRES, le Socle juridique en voie de transposition dans les différents pays, le dispositif relatif aux normes de placement des fonds de réserve, la transmission des données comptables et financières, l’Appui-Conseil et la Formation.
Le but de la mission était d’échanger avec le Secrétariat Exécutif de la CIPRES sur les points ci-dessus cités et plusieurs autres sujets d’intérêts communs. La délégation a profité de son séjour pour rencontrer les Directions de l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) et de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale du Togo (CNSS Togo).

« C’est un réel plaisir pour moi et toute l’équipe de la CANAM d’être présente, ce jour, dans les locaux de la CIPRES afin de venir nous imprégner du fonctionnement de notre Organisme commun, mais aussi d’échanger avec vous sur nombre de sentiers que la CANAM partage avec la CIPRES », a dit le Directeur Général de la CANAM au cours d’une entrevue avec Mme Cécile Gernique Djukam Bouba, le Secrétaire Exécutif de la CIPRES en présence de plusieurs inspecteurs de l’Institution.

Selon le premier responsable de la CANAM, la présente mission, une recommandation du Conseil d’Administration, vise à nouer un partenariat fécond avec la CIPRES « dont nous saluons ici les innombrables efforts et aides à l’endroit de la CANAM et de toutes les autres Caisses de Sécurités Sociales qui figurent dans son giron ».

« Au nom du président du Conseil d’Administration de la CANAM dont je me permets d’être le portevoix ici, du personnel de la CANAM, mais aussi du Comité de gestion de la CANAM, nous vous remercions pour l’appui constant que vous nous apporter à travers les missions de contrôle et d’audit, d’appui conseil et de formation », a dit le Général de Brigade Dembélé.

Pour le DG de la CANAM, cette mission, en toute modestie, pour les responsables de la CANAM, est celle du donner et du recevoir

« Nous aurons besoins que vous éclairez nos lanternes sur certaines préoccupations. Nous serons votre école pour mieux connaître davantage le fonctionnement de la CIPRES », a-t-il souhaité.

En réponse à ces propos, Mme le Secrétaire Exécutif de la CIPRES, s’est dit très honorée d’accueillir le Directeur Général de la CANAM et son équipe dans la « maison commune CIPRES ». Selon elle, « les portes de l’Organisme resterons toujours ouvertes pour toutes les Caisses de l’Organisation ».

Pour plus d’efficacité dans les échanges, plusieurs inspecteurs de la CIPRES dont celui chargé singulièrement de suivre le portefeuille de la CANAM ont été mis à la disposition de la délégation malienne. Nombres de préoccupations relatives, entres autres à la révision du Plan Comptable, la Mutualisation du Système d’Information, le Socle juridique, la transmissions des données comptables et financières, les tableaux de bord actuarielle, les missions de contrôle et d’inspection, la délégation de gestion entre la CANAM et les OGD (Organisme Gestionnaire Délégué, INPS et CMSS) ont été soulevées par la CANAM.

Sur l’état des d’exécution des recommandations et le point de leurs mises en œuvre, Mme le Secrétaire Exécutif de la CIPRES a salué les efforts faits par la CANAM. « Nous sommes en train de faire le Classement des OPS (Organismes de Prévoyances Sociales). Dans ce domaine, la CANAM est parmi les premières. Félicitation Monsieur le Directeur Général ».

« Nous avons également appris de vous sur plusieurs domaines. Je salue la CANAM pour avoir mis en service le Progiciel Activ Premium. Nous saluons les avancées dans votre gestion », a encore dit Mme Cécile Gernique Djukam Bouba, non sans apprécier le partage d’expérience de la CANAM avec ses homologues de l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) et de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale du Togo (CNSS Togo).

A l’INAM où la délégation malienne a été reçue par la Directrice Générale, Mme Myriam DOSSOU d’Almeida, les échanges ont porté sur l’AMU (Assurance Maladie Universelle) en passe d’être mise en place au TOGO comme c’est le cas avec le RAMU (Régime d’Assurance Maladie Universelle) dont la gestion a été confiée à la CANAM à travers une LOI.

La Directrice Générale de l’INAM, par ailleurs ministre du Développement à la base, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes depuis Octobre 2020, a également évoqué avec l’équipe de la CANAM des difficultés inhérentes au fonctionnement du Progiciel ACTIV PREMIUM mis en service à l’INAM tout comme à la CANAM. Les DSI (Directeur du Système d’Information) des deux Caisses échangeront par visio-conférence autour de ces questions.

Il a été aussi questions de la liste des médicaments (4000 à la l’INAM) et la prescription rationnelle. « Chez nous, aucun médecin n’est autorisé à prescrire plus de trois (3) médicaments sur une ordonnance », a précisé Mme le ministre.

A la CNSS, qui gère l’ensemble des risques couverts dont les prestations familiales et les pensions, Mme le Directeur Général Ingrid AWADE a souhaité le be to be (face à face) entre les techniciens des deux caisses.

Le Biosécu, une application web de reconnaissance faciale pour ses opérations de contrôle de vie, a émerveillé la CANAM. Le système consiste à vérifier l’existence physique des bénéficiaires de droits (pensionnés et rentiers). Tous les bénéficiaires de pensions ou rentes sont appelés à effectuer leur opération de contrôle de vie, sans se déplacer, depuis n’importe quel endroit, grâce à la technologie de reconnaissance faciale, à travers le téléphone.

« La reconnaissance faciale nous permet de confirmer que votre visage correspond parfaitement aux informations biométriques détenues par la CNSS Togo. Nous avons des développeurs à l’interne. Nous faisons tout nous-mêmes », indique le DSI de l’institution de sécurité sociale.
« La CANAM peut bel et bien implémenter une telle solution pour contrôler nos assurés », souffle un membre de la délégation malienne.

Le Directeur Général de la CANAM était accompagné de l’Agent Comptable, Pierre Traoré, du Point Focal de la CIPRES, le Conseiller Technique Ibrahim GUINDO, du Directeur de l’Administration et de la Gestion des Ressources Humaines, Mamadi Coulibaly, du Directeur du Système d’Information, Amadou Coulibaly et du chef Service Actuariat et Gestion Stratégique, Seydina Oumarou Haïdara.

La CIPRES compte actuellement 17 états membres : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Centrafrique, l’Union des Comores, le Congo-Brazzaville, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée Bissau, la Guinée Equatoriale, le Madagascar, Mali, le Niger, la République Démocratique du Congo, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

Elle a pour missions de fixer les règles communes de gestion, instituer un contrôle de la gestion des OPS, réaliser des études et élaborer des propositions visant à l’harmonisation des dispositions législatives et réglementaires.

SERCOM/CANAM

Vous allez aimer lire ces articles

Macina : « Dew ka Lakana », un projet pour renforcer la résilience des enfants vulnérables

A Banamba, les femmes se mobilisent contre les déchets plastiques

MDAC : le SEGAL reçoit l’AMDH

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct