Malijet.co

Mr Amadou Doumbia, directeur général de la Protection Civile, au sujet des risques d’inondations à Bamako : « je redoute que la situation n’aille de mal en pis ! »

De violents orages et des pluies diluviennes ont touché Bamako, entrainant des inondations accompagnées, parfois, de mort d’homme.

Des torrents de boue ont submergé les rues et les transports sont perturbés.
Après la terrible inondation du 16 mai dernier, qui a fait plusieurs morts et d’importants dégâts matériels, qui ont tout emporté sur leur passage, la population craint qu’à chaque grande pluie, leurs habitations ne soient submergées par les eaux.
En effet, les choses ne risquent pas de s’améliorer durant cette saison de pluie, dans la capitale malienne.
Directeur général de la Protection civile de Kalaban Koura, un quartier de la   commune V du District de Bamako, Mr Amadou Doumbia redoute le pire.
« Je redoute que la situation n’aille de mal en pis », a-t-il prévenu.
Selon lui, les eaux de ruissèlement qui, envahissent les quartiers, obligent les eaux de pluies à stagner, en transformant ainsi les rues en lacs artificiels. Les citoyens, les plus touchés, sont ceux vivant aux abords des marigots.
Pour parer à ce cataclysme annoncé, les agents de la protection civile appellent au curage des caniveaux, seul moyen, selon Mr Doumbia, de parer au déchainement des eaux de pluie.
Salimata Mariko
Stagiaire

Source: Canard Déchainé

Vous allez aimer lire ces articles

Communiqué de la coordination des mouvements et associations de l’Imâm Mahmoud Dicko

Détention de Bakary Togola à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako : Le Procureur Kassogué, imperturbable !

Manifestation contre le mauvais état des routes : Bamako entre dans la danse

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct