Malijet.co

Nouveau syndicat de la Police: Seydou Baradji à la tête de l’APRM

Le nouveau syndicat l’Alliance pour la Police République du Mali (APRM) a tenu, le samedi dernier, son 1er congrès, au Carrefour des jeunes de Bamako. Outre l’élaboration des textes, les délégués ont mis en place un nouveau bureau de 30 membres dirigé par le Sergent Seydou K BARADJI.

 

Né le 20 janvier 2019, l’Alliance pour la Police République du Mali est le nouveau syndicat de la police. Elle a tenu, le samedi 30 novembre son 1er congrès statutaire pour la mise en place de son bureau et l’élaboration de ses textes. La cérémonie, qui a eu lieu au Carrefour des jeunes de Bamako, était présidée par le représentant du Directeur général de la Police, Mamadou GUINDO. Ce dernier avait à ses côtés des responsables de plusieurs syndicats de la police nationale. A tour de rôle, ils ont salué et félicité la création de ce nouveau syndicat avant d’appeler ses membres à s’inscrire également dans la défense des droits des policiers.
Au cours du congrès, les délégués venus de plusieurs régions plus le district de Bamako ont constitué une nouvelle équipe avec sa tête, le Sergent Seydou K BARADJI pour un mandat de trois ans.
Selon M. BARADJI, cette rencontre est historique puisque marquant le premier congrès de l’Alliance pour la Police République du Mali. Aussi, se tient-elle, dans un contexte où le pays fait face à une crise multidimensionnelle. Le nord et le centre du pays sont secoués et son corolaire de victimes civils, militaires, et paramilitaires.
Donc, ce congrès offre l’occasion à l’Alliance pour la Police Républicaine du Mali (APRM), a souligné Seydou BARADJI, de se pencher sur la situation sécuritaire du pays, de faire une analyse objective et faire des propositions concrètes aux plus hautes autorités du pays.
« C’est aussi une tribune pour l’Alliance pour la Police Républicaine du Mali (APRIVI) de débattre la question relative aux conditions de vie et de travail des policiers sur l’ensemble du territoire national, et surtout de parler de l’avenir du mouvement syndical au sein de la police », a-t-il ajouté.
Par ailleurs, à peine mis sur font baptismaux, l’Alliance pour la police République du Mali (APRM) au fil du temps s’est taillée une place de choix au niveau de la police à travers des actions républicaines, en faveur de la défense des intérêts matériels et moraux de l’ensemble des policiers.
Ainsi, de sa création à nos jours, le jeune syndicat œuvre pour la paix et l’entente entre les frères d’armes, tout en combattant l’injustice et les abus de pouvoir sur les policiers sans distinction de grade. En création, l’APRM, a expliqué M. BARADJI, leur objectif est de donner une autre image à la police à travers une lutte syndicale digne de ce nom, avec le respect des textes et des normes en la matière.

Par Sikou BAH

Source : Info-Matin

Vous allez aimer lire ces articles

Sans Tabou: qui protège le préfet de Kati ?

Bamako : le Club Lettres de la FLSL au cœur Gestion de la crise au nord et au centre

Mali : les dernières avancées de la campagne anticorruption

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct