OCHA dénonce la persistance des atrocités au centre du pays: « 443 civils tués entre janvier et mai 2020, en moyenne trois civils meurent par jour au centre… »

La situation sécuritaire reste toujours préoccupante et empire au centre avec des atrocités d’une rare violence. Des exécutions sommaires, des disparitions forcées et des villages entiers sont brûlés. Telles sont, entre autres, les tragédies survenues de janvier 2020 à nos jours. Et qui sont dénoncées dans un récent rapport du Bureau des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA).

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

A Bamako : la paralysie annoncée ce lundi n’a pas eu lieu

Tabaski : Les tickets de voyage à prix d’or

Cinéma Malien : des jeunes se sentent “exclus”

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct