ORGANISATION DES ÉLECTIONS GÉNÉRALES A VENIR : LE RDS PROPOSE QUE LE MINISTÈRE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE SOIT RESPONSABILISÉ

Le  Conseil Exécutif du Rassemblement pour le Développement et la Solidarité (RDS) lors d’une réunion a examiné en profondeur la synthèse des Assises sur la relecture des textes régissant les élections au Mali.

Concernant les lacunes et les insuffisances, le RDS met l’accent sur l’impunité totale de la fraude électorale ; l’inertie du Ministère de l’Administration Territoriale face à la fraude électorale et à son impunité. Les responsables de cette formation politique révèlent qu’à l’issue du Dialogue National Inclusif (DNI), l’organe unique de gestion des élections a été adopté à la quasi-unanimité des participants, mais aucun élément concret n’a été indiqué pour sa mise en place. Il s’agit d’un organe délicat, complexe et qui mobilise des moyens colossaux pour sa mise en place. Aucune étude des moyens humains et financiers n’a été esquissée ; encore moins le profil et la moralité de ceux qui seraient amenés à gérer cet organe. Ils estiment que l’organe unique de gestion des élections, ce mammouth en gestation, soulève des inquiétudes. « Ne serait-il pas un organe de plus ? Qui sera corrompu à l’instar de la CENI devenu un enjeu économique et de survie pour vieux militants de partis politiques à récompenser ? Sur son parcours, la CENI n’a fait (…)

TOUGOUNA A. TRAORE

NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

TIK TOK : La machine à stars au Mali

VENTE DES BÂTIMENTS PUBLICS : A qui profite le bradage ?

RÉFORMES AU MALI : L’ONU appelle à accélérer le processus

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct