Ousmane Chérif Madani Haïdara à la Ziara 2020 de Dognoumana:« Le Mali victime de trahison depuis longtemps »

Ils étaient des milliers de fidèles venus de Bamako et environs, des régions du Mali et des pays voisins pour rendre hommage aux défunts de la famille de Cherif Madani Haïdara et alliés reposant à Dognoumana et ailleurs à l’occasion de la Ziara. C’était le samedi 24 novembre 2020 sous la présidence du ministre des affaires religieuses et des cultes, Mamadou Koné en présence de Cherif Ousmane Madani Haïdara, des leaders religieux musulmans, des amis et sympathisants d’Ançardine.

Espace de recueillement, de bénédictions et de prêche, cette 12ème édition de la Ziara de Dognoumana a mobilisé des milliers de personnes venues de l’intérieur du Mali et quelques pays voisins. Contrairement à la Ziara de Tamani, celle de Dognoumana est à l’honneur de l’épouse du Guide spirituel d’Ançardine, Bafouné Traoré, de son fils Mohamed El Madani Haïdara, Moustapha Haïdara, des sympathisants et amis qui reposent à Dognoumana et à Bamako. Selon le ministre Mamadou Koné, la Ziara est autorisée par Dieu. C’est une occasion, dit-il, de faire des bénédictions pour les défunts en dehors des sacrifices. Le pays, a-t-il déclaré, traverse une période où le peuple a besoin de la cohésion. Pour lui, cette rencontre contribue à la recherche de la paix, la stabilité et la cohésion à travers des bénédictions et lectures de coran. A en croire le ministre Koné, les religieux jouent un rôle très important dans ce pays. Ainsi, il a demandé à tous ceux et toutes celles qui ont fait le déplacement de faire des bénédictions pour la stabilité du pays.

Cherif Ousmane Madani Haïdara a salué tous ceux et toutes celles qui ont effectué le déplacement. Il a appelé tous à soutenir les FaMa qui sont en première ligne pour la défense de la patrie. Le guide spirituel d’Ançardine dira que « le Mali est sous le joug d’une trahison depuis longtemps ». Raison de plus pour soutenir les Forces armées de défense et de sécurité du Mali, a-t-il expliqué

Drissa Togola/

Le Challenger

Vous allez aimer lire ces articles

Décryptage : Les règles du jeu de la démocratie

Mise en place du CNT sans Chato

“Être une femme ambitieuse au Mali” de Sadya Touré : Un plaidoyer pour l’émancipation de la femme

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct