PAR SOLIDARITE AVEC LES VEUVES MILITAIRES ET PARAMILITAIRES DE KATI : Youssouf N’golo Keïta fait don de 220 parcelles à usage d’habitation à Dio

Dans le cadre de la célébration  de la journée panafricaine des femmes,  un opérateur économique malien s’est porté au chevet des veuves militaires et paramilitaires de Kati. Youssouf N’golo Keïta, puisqu’il s’agit de lui, est un élu de la commune IV du district de Bamako. Il a offert  220 parcelles à usage d’habitation aux veuves militaires et paramilitaires de Kati à Dio. La cérémonie officielle de la remise des permis et bulletins de ces parcelles s’est déroulée mercredi dernier au Conseil de cercle de Kati. C’était en présence de la  marraine de l’évènement, Fatouma Mint M’Barka Hamoudy, présidente de la fédération d’association des veuves militaires et paramilitaires du Mali (FEDAVEM), de Mme Keita Djénéba Keita, de la présidente du conseil d’administration de la coopérative LAHIDOU, Mme Katilé Hadiaratou Sène, de la représentante du Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Sitan Founè Keita et de nombreuses récipiendaires.

 

Dans son intervention, le donateur du jour, Youssouf N’golo Keita a rappelé que la solidarité, l’entraide  entre musulmans  doit être un acte quotidien. C’est pourquoi explique-t-il, une telle initiative pour soulager les veuves militaires et paramilitaires de leurs douleurs. Pour lui, c’est un geste noble car, ces militaires sont morts sur le champ d’honneur pour sauver notre pays. Penser à ces veuves, poursuit-il, après leur mari est très significatif tant dans la religion musulmane que dans notre coutume.

Quant à la présidente de la fédération d’association des veuves militaires et paramilitaires du Mali, elle s’est réjouie de l’initiative et a remercié le donateur du jour et tous ceux qui ont contribué à la réussite de l’évènement. Pour elle, la rencontre se situe dans le cadre de la commémoration de la fête panafricaine des femmes. Mme Keita a expliqué  qu’en tant que présidente d’une fédération, qu’elle doit se battre pour résoudre les problèmes qui les tiennent à cœur. Elle a expliqué que les pensions et les salaires des veuves de militaires et de paramilitaires sont insuffisants pour prendre les charges de la famille en plus du loyer. Elle a également souligné qu’elles n’ont pas les moyens pour payer les logements sociaux. C’est pourquoi-a-t-elle, indiqué, il fallait chercher des partenaires  pour l’attribution de lots à titre d’habitation.

De son côté, Mme Katilé s’est réjouie de l’initiative. Pour elle, être veuve, c’est être appelé à prendre en charge toute une famille, ce qui n’est pas chose aisée pour une femme. Donc de ce fait, les veuves méritent toute une attention particulière de la part de tout le monde. Par ailleurs, elle a réaffirmé l’accompagnement de sa structure à aider les  veuves de militaires et de paramilitaires pour l’atteinte de leurs objectifs.

Les heureuses bénéficiaires ont remercié les donateurs. Certaines  d’entre elles avaient des larmes aux yeux. Elles ont promis de faire bon usage.

Alassane Cissé

JOURNEE PANAFRICAINE DES FEMMES

Source : Notre Voie

Vous allez aimer lire ces articles

Bakary Togola est ses coaccusés acquittés

Transition : l’imam Dicko invite les autorités à ne pas « commettre les erreurs du passé »

Bakary Togola acquitté ce lundi faute de preuves

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct