Malijet.co

Partenariat JCAR-BNDA : Des journalistes outillés sur les mécanismes de Pma

Journaliste Citoyen Action pour la République (Jcar) en collaboration avec la Banque nationale de développement agricole (Bnda) a organisé, du 30 au 31 août dernier, au Conseil de Cercle de Koutiala, un atelier d’information et d’échange à l’intention des journalistes. L’objectif était d’outiller les professionnels des médias sur les mécanismes de promotion et de développement des Petites et moyennes entreprises agricoles (PMA).

La cérémonie d’ouverture était présidée par Souleymane Tembély, représentant du préfet de Koutiala, en présence de Lassine Coulibaly, directeur Marketing et Commercial adjoint de la Bnda, d’Abdramane Maïga, président de Jcar (Journalisme citoyen action pour la République), d’Oumar Bah Dembélé, maire de la Commune Urbaine de Koutiala, de Zoumana Mallé, président du Conseil de Cercle, de Tanzié Coulibaly, chef de village, ainsi que plusieurs notabilités de la ville de Koutiala.

Les Petites et moyennes entreprises du secteur agricole jouent un rôle clé dans la réduction de la pauvreté. Mais pour réaliser pleinement leur potentiel, elles doivent dépasser certaines contraintes comme la difficulté d’accès au financement.

Pour faciliter ces difficultés de financement, la Banque nationale de développement agricole du Mali (Bnda) s’est engagée auprès des paysans en leur donnant des prêts. Ces prêts sont destinés à financer un équipement agricole, des réparations ou des améliorations sur un équipement. Il est amortissable par l’entreprise sur plus de 12 mois. Cet atelier d’information et d’échange a été une occasion pour les responsables de la Bnda de parler des mécanismes de promotion et de développement des Petites et moyennes entreprises agricoles (Pma).

Dans son intervention, Oumar Bah Dembélé, maire de la Commune Urbaine de Koutiala, a d’abord souhaité la bienvenue aux participants dans la capitale de l’or Blanc (Koutiala), avant d’ajouter que cet atelier d’information et d’échange sur les mécanismes de promotion et de développement des Petites et moyennes entreprises agricoles (Pma) vient à point nommé car cela va permettre aux participants d’en connaitre d’avantage sur le thème.

“Vous savez, un pays ne peut pas se développer sans des politiques d’accompagnement pour les paysans. Aujourd’hui, si la Bnda s’est engagée à jouer ce rôle d’accompagnateur des paysans, nous ne faisons que nous réjouir de cette initiative”, a-t-il expliqué.

Pour sa part, le directeur Marketing et Commercial adjoint de la Bnda a souligné que la ville de Koutiala est une zone essentielle pour eux car la toute première agence de la Bnda fut installée à Koutiala et cela démontre que cette ville est une grande chance pour nous tous et pour la Bnda.

“La Bnda a été créée en 1981 par la loi numéro 81-08 AN-RM du 03 février 1981. Elle a débuté ses activités en février 1982 avec l’ouverture des agences de Bamako et Koutiala. Dès l’origine, la Bnda finançait le développement agricole au Mali. Elle s’est largement diversifiée depuis et intervient dans tous les secteurs de l’économie malienne. Avec ses 41 représentations disséminées dans sept des huit régions du pays, une banque de représentation à Paris, la Bnda constitue l’instrument pilote de la bancarisation de la population malienne.

La Bnda est le partenaire financier de plus de 6.000 organisations paysannes et d’une vingtaine de systèmes financiers décentralisés au Mali. Ce qui lui permet de couvrir l’ensemble des zones rurales du pays. Elle intervient aussi auprès des entreprises partenaires en amont et en aval du secteur agricole (Agro-industrie, fournisseurs d’intrants et maintenant avec les Petites et moyennes entreprises agricoles PMA”, a-t-il précisé, avant d’ajouter que  pour bénéficier de l’appui agricole de la Bnda, la Banque prend en charge les 70% et les paysans doivent être en mesure de payer les 30%. Et cela se fera sous une forte enquête de moralité par un agent de la Bnda.

Pour le représentant du préfet de Koutiala, Souleymane Tembély, cet événement restera gravé dans les mémoires des habitants de Koutiala.

“Le thème d’aujourd’hui qui n’est d’autre que “Comment envisager les mécanismes de promotions de développement des Petites et moyennes entreprises agricoles (PMA)” permettra d’ouvrir les pages de l’histoire au secteur agricole”, a-t-il laissé entendre, avant de remercier le Jcar et son partenaire, la Bnda, pour cette belle initiative.

Remise des attestations de reconnaissance à des personnalités

En marge de cet atelier d’information et d’échange sur les mécanismes de promotion et de développement des Petites et moyennes entreprises agricoles (PMA), les responsables de Jcar ont décerné des attestations de reconnaissance à plusieurs personnalités qui se sont battues pour le développement socio-économique de la ville de Koutiala.

Il s’agit de Tianzé Coulibaly, chef de village de Koutiala, d’Antoine Coulibaly, représentant de l’Ong Amedd, le président de l’Association des cotonculteurs de Koutiala, de Mme Koné Kadiatou Koné, directrice du Centre d’accueil des enfants de Koutiala. Tianzé Coulibaly qui s’est prononcé au nom des récipiendaires, a salué le président de Jcar pour cette belle initiative.

Mahamadou TRAORE, envoyé spécial à Koutiala

Source: Aujourdhui-mali

Vous allez aimer lire ces articles

Société civile : Une danse de la mort pour réaffirmer leur volonté de vivre à Bandiagara.

Conférence de presse des Syndicats Alliance pour la Police Nationale.

Malgré son interdiction, la pratique persiste

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct