PMU-Mali : Les travailleurs volent au secours de Vital Robert Diop

Dans une déclaration conjointe, les Secrétaires généraux des trois sections syndicales des Travailleurs du Pari mutuel urbain du Mali (PMU) ont désapprouvé l’arrestation de leur Directeur Général, Vital Robert Diop.

Face aux Hommes des médias, Fadaman Kéïta (Secrétaire Général du Comité syndical des Travailleurs permanents) ; Mme Django Traoré (Secrétaire Générale du Comité syndical des Revendeurset Abdou Sacko (Secrétaire Général du Comité syndical des Agents SAERont rappelé que, le lundi 21 décembre dernier, trois individus ont débarqué dans le Bureau de leur Directeur Général, Vital Robert Diop pour à son interpellation sans aucun mandat d’arrêt en bonne et due forme. Ce fut « devant les regards impuissants de ses collaborateurs ». Puis il précisa que les trois sections syndicales du PMU-Mali prend l’Opinion nationale et internationale à témoin sur l’extrême gravité de la situation et le vice des procédures utilisées. A ses dires, ce point de presse est la première des actions envisagées conjointement par les trois comités syndicaux des travailleurs et tout le personnel du PMU-Mali. Ce qui semble avoir porté fruit ; car, dans la même semaine, leur DG porté disparu jusque-là a pu être présenté au Procureur de la République à l’instar des autres arrêtés dans des mêmes conditions, les chefs d’accusation leur ont été notifiés finalement et les Avocats sont parvenus d’accéder à leurs clients.

Dans leur Déclaration officielle rendue publique, les Syndicalistes ont vanté les compétences professionnelles, la valeur intrinsèque pour leur société et le mérite dans les rapports humains de Vital Robert Diop.  Dans un bref commentaire, le Secrétaire Général du Comité syndical des Travailleurs permanents révélera que c’est juste courant février 2020) que Vital Robert Diop avait été muté à la tête de leur société. Juste un mois avant l’éclosion de la pandémie du Coronavirus (en mars 2020).

 

Les mérites de Vital Robert Diop

Et, dans un laps de temps, il a su faire preuve d’efficacité.  « Car, force est de constater que si, à cause de cette maladie ayant entrainé la suspension des courses françaises, les sociétés de pari hippiques ont fermé dans presque tous les autres pays africains sauf au Mali c’est grâce à la preuve de dynamisme de ce nouveau DG », lit-on dans leur déclaration conjointe.

En outre, aux dires des Syndicalistes, le DG qui a su apporter une valeur ajoutée sure au PMU-Mali, avait amené son staff à conjuguer les efforts au point qu’il leur a été possible de préserver leurs emplois puis augmenter les salaires de tout le personnel.

 Vu son rendement, ses Agents de service estiment que cette affaire de Vital Robert Diop est due au fait qu’il est un proche de la famille de l’ancien Président IBK. D’autres déclarent qu’il ne s’agit là que de cas d’un dossier monté de toutes pièces pour usurper la Direction du PMU-Mali au profit des proches de la junte.

En tout état de cause, les procès d’intentions contre les princes du jour ne manquent pas. D’aucuns vont jusqu’à s’écrier à la chasse aux sorcières déferlante « contre les amis et copains de Karim Kéïta ». Toutefois, seul l’avenir nous en dira plus clairement.

Mais, les Syndicalistes et le personnel ne tiennent qu’au retour pure et simple de leur DG. Tous dénoncent la méthode utilisée de son arrestation et trouvent trop opaques les faits reprochés à lui puis qualifient d’arbitraire sa détention. Tout en réitérant leur confiance en la justice, les conférenciers persistent et signent :« Ces agissements sont contraires aux lois de la République et à l’esprit de la Constitution en vigueur ».

Avant de lever la séance, les conférenciers avaient demandé leurs militants et partenaires à se mobiliser et d’être vigilants face à cette vague d’arrestations défrayant la chronique. Toutefois, du côté des Autorités, l’heure est à la sérénité et d’avoir confiance aux instances juridiques et politiques de la transition.  Telle est, du moins, le commentaire d’un membre du Gouvernement de la transition, selon qu’il ne doit plus y avoir d’abus de pouvoir ni aussi de système de laisser-aller dans ce pays pour la réussite de la transition.

Djankourou

Source: Journal L’Aube- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Caisse malienne de sécurité sociale : les travaux de la phase expérimentale de la mise en place des indicateurs et tableaux de bord actuariels de la CIPRES débutée

Protection civile du Mali : Le DG se réjouit de la montée en puissance de sa structure et fait des plaidoiries

Les Domaines sur la courbe ascendante

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct