POLICE NATIONALE : Dernier hommage de la nation rendu à l’adjudant de police Moctar Coulibaly, matricule 4805 décédé à Kolondièba

Le vendredi 6 Mars 2020 à l’école nationale de la police, un dernier hommage de la nation a été rendu à l’adjudant de police Moctar Coulibaly décédé le jeudi 5 Mars 2020 par suite d’une courte maladie au centre de santé de Kolondièba. La cérémonie a vu la présence du directeur régional de la police de Bougouni, du directeur de L’ENP, des promotionnaires, des camarades et collaborateurs du défunt.

Qui était donc l’adjudant de police Moctar Coulibaly ?

Né le 06 mai I975 à Bamako de feu Tiémoko et de Nian Diarra. Après ses études secondaires, il s‘est présenté au concours direct de recrutement d’élèves sous-officier de police spécialité chauffeur. Admis à l’issue des différentes épreuves. Il a été nommé élève Sous-officier de police en 2003. En 2004, déclaré admis à l’examen de fin de cycle des élèves sous-officiers de l’école nationale de police : promotion sergent-chef de police « Mama Niapougui », il a été nommé sergent stagiaire de police en 2005. Ayant satisfait aux exigences du stage probatoire, il a été titularisé dans son emploi et nommé sergent de police premier échelon. En 20l2, il a été nommé au grade de sergent-chef de police premier échelon. En 20I8, il a été promu au grade d’Adjudant de police premier échelon. Au cours de sa carrière, il a successivement servi dans les unités ci-après : En 2004-2008 ; Commissariat dc police du 2ème arrondissement de Bamako ; En 2008-2012 ; direction de la police Judiciaire ; En 20l2-2015 ; commissariat de police de Kadiolo ; En 2015-2017 ; commissariat de police du premier arrondissement de Sikasso ; En 20l7-2019 ; Commissariat de police de Kadiolo; En 2019-2020 ; Commissariat de police de Kolondiéba, son dernier poste.

Fonctionnaire émérite, doté d’une conscience professionnelle aigu et d’un sens élevé du devoir, il a été noté et apprécié ainsi qu’il suit par ses différents chefs hiérarchiques : élément discipliné, disponible, dévoué, dynamique et travailleur. Il laisse derrière lui une famille inconsolable. Feu adjudant de police Moctar Coulibaly, la police perd en toi un digne fils.

Après ladite cérémonie, il a été conduit au cimetière de Hamdallaye Bamako.

Que la terre te soit légère digne fils du Mali.

Ben Abdoulaye

Source: lecombat

Vous allez aimer lire ces articles

NIORO DU SAHEL : braquage dans le village de Fassou-Debé

KAYES : un accident de circulation dans le village de Diakalel fait 1 mort et 4 blessés

Nioro du Sahel : Concertations sur la gestion des salaires des enseignants des collectivités

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct