Malijet.co

Pour non respect des normes de construction et bien d’autres griefs L’ODDL-Mali introduit une saisine auprès de la Cour Suprême

Le samedi 5 octobre dernier, les locaux de l’Organisation de défense du droit au logement au Mali (ODDL-Mali) à Kalaban-Coura, a abrité une conférence de presse animée par ses responsables. Selon le président de cette organisation, Moussa Touré, l’objectif de cette rencontre était d’informer l’opinion nationale sur les résultats des enquêtes menées sur le terrain.

 

Moussa Touré a indiqué avoir introduit une saisine auprès de la Cour Suprême pour faire part de plusieurs griefs constatés sur certains sites abritant des logements sociaux. Cette plainte est, selon lui, adressée à l’encontre du Département en charge des questions de logements sociaux. En effet, l’ODDL-Mali a demandé à l’OMH de clarifier la situation des 50 logements qui devraient être offerts à des personnes démunies. De plus, cette organisation a exigé l’arrêt des travaux de l’entreprise  »Boyi Construction » qui, à l’en croire, viole toutes les normes dans l’utilisation des matériaux et dans la construction des logements destinés à abriter des familles. Selon Moussa Touré, son organisation a constaté que des briques utilisées par l’entreprise dans la construction des logements sociaux ne répondent pas aux exigences en la matière. Ce qui peut entrainer des problèmes d’étanchéité. Aussi, l’ODDL-Mali a sollicité la justice afin qu’elle ordonne la démolition des constructions illicites qui bloquent les voies d’accès aux sites de ces logements.

Par ailleurs, l’ODDL-Mali a invité le Département à procéder au recensement de toutes les maisons en location et à les réaffecter aux familles qui les occupent aujourd’hui comme l’exigent les textes en vigueur en la matière.

A noter que les enquêtes effectuées par l’ODDL-Mali ont concerné les sites de N’Tabacoro, Kati et d’autres localités du pays. Pour le président de cette organisation, il s’agit-là du respect d’une promesse qu’il avait tenue dès le lancement de ses activités, le 6 août dernier. En effet, il s’était engagé à se battre pour ses adhérents, voire tout autre Malien victime d’acte d’injustice dans le cadre des logements sociaux ou dans celui des locations en milieu rural ou urbain. Selon le président de l’ODDL-Mali, les objectifs de son organisation visent entre autres à faire en sorte que les Maliens aient facilement accès aux logements sociaux, de veiller à leur bonne réalisation, et de les soumettre à des contrôles sérieux. S’y ajoutent la lutte contre les  coûts locatifs exorbitants et les spéculations foncières.

Massiré DIOP

Source: l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

Parce que les points saillants de leurs revendications n’ont pas été pris en compte par le gouvernement Les syndicats de la DAF, des DRH, des CPS, des DFM observent une grève de 4 jours, à compter d’aujourd’hui

Affaire de l’achat de l’avion présidentiel et des équipements militaires Plainte de BIPREM-FASOKO contre Soumeylou Boubèye Maïga, Moustapha Ben Barka, Mme Bouaré Fily Sissoko, Mahamadou Camara et Sidi Mohamed Kagnassi

Accord de paix au Mali : les leaders de la CMA quittent Bamako en catimini

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct