Malijet.co

Pr. Clément Dembélé lors du meeting de la Plate-forme de Lutte contre la Corruption et le Chômage (PCC) ” Désormais, l’éveil des consciences est en marche et le peuple ne tolérera plus qu’on le vole ou qu’on détourne les deniers publics “

Pour la troisième fois consécutive, la Plateforme de Lutte contre la Corruption et le Chômage (PCC), a tenu, le samedi 7 septembre dernier, dans l’après-midi, un meeting au Boulevard de l’Indépendance. L’objectif était de dénoncer les mauvaises pratiques de certains hauts cadres du pays, la délinquance financière et l’impunité au Mali. Le président de ladite plateforme, Pr. Clément Dembélé a saisi l’occasion pour déclarer que  » désormais l’éveil des consciences est en marche et le peuple ne tolérera plus qu’on le vole ou  qu’on détourne  les deniers publics « .

Dans le cadre de la lutte contre la corruption et le chômage, le Pr. Clément Dembélé a fortement critiqué la mauvaise gouvernance et les cas de  vols à ciel ouvert dans nos services étatiques, » au lieu de construire des écoles et donner de l’emploi aux jeunes, vous volez la part du peuple « , a-t-il lancé devant une foule d’hommes et de femmes très remontés contre les dirigeants corrompus.

Pour lutter contre ces pratiques, il s’est écrié dans une envolée lyrique:  » fils dignes de Soundjata Keïta, de Tiéba, de Babemba et de Komi Diossé Traoré, de Touramakan et de Fakoly Doumbia, l’heure de l’éveil des consciences a sonné. Elle a sonné contre la gabegie, le mensonge d’Etat, l’escroquerie, la délinquance financière de certains dirigeants qui se complaisent dans l’impunité« .

Et d’ajouter:  » nous refusons l’idée que le Mali est un pays pauvre, que notre armée nationale soit réduite à la mendicité. Nous refusons l’idée que la pauvreté est une fatalité au Mali, nous refusons de prendre pour évidence que nos enfants désertent l’école, qu’on puisse voler 250 milliards au Mali, que certains corps au Mali, comme les magistrats, les juges, les douaniers pensent que le Mali  leur est réservé et que les autres Maliens n’ont pas droit au bonheur. Et nous refusons l’existence des Généraux bandits et des vagabonds (hauts gradés) qui prennent en otage notre Maliba« .

Par ailleurs, le Pr Dembélé s’est exclamé:  » le Mali ne peut être divisé à cause des idéologies religieuses ou autres, alors nous refusons l’obscurantisme dans ce pays, nous refusons de diviser notre cher pays, au nom des idées partisanes,  parce que nous aimons notre pays, parce que nous croyons en la diversité culturelle du Mali« .

Daouda SANGARE

Source: l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

ECOLE HOTELIERE CHIAKA SIDIBE : La promotion Sylvie Boyer opérationnelle

Sécurité routière dans le district de Bamako : Les acteurs nationaux s’approprient les résultats d’une étude

Bouillagui Fadiga , Grand serviteur de l’école coloniale

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct