Malijet.co

Préavis de grève à l’ANPE : Kheffing Kante en porte à faux avec les textes

« ANPE : Kante Kheffing et la dizaine d’agents qui le suivent ne représentent pas le syndicat! Leur agissement rompt avec les directives de la centrale UNTM et le Syntade de même que les règles du code de travail »

La Direction générale de l’Agence Nationale pour l’Emploi- Anpe et son syndicat legal et légitime dirigé par Drissa Sidibe informe l’opinion nationale et internationale malienne que les allégations de retard des salaires et autres dysfonctionnements révélés par Kante kheffing pour justifier ses actes d’insubordination et de rébellion vis à vis des actes administratifs de son employeur à rejoindre son poste sont infondés.

Aucun retard de salaire n’est observé à l’agence. Ce sont des incitations à la révolte que le personnel mûr et très professionnel de l’Anpe de même que son syndicat ne sauraient tolérées ni cautionnées.

A ce jour aucun préavis de greve emanant des instances syndicales legales et légitimes n’est parvenu à l’administration publique : employeur- ANPE.

Aussi par courrier signé par Monsieur Drissa Sidibe actuel secrétaire général du syndicat , toutes les allégations faites par Mr Boubacar Sidibe agissant au nom et aux intérêts de Keffing Kante ont été battues en brèche, infirmées et envoyées à monsieur le Ministre en charge du Dialogue social, la tutelle de même que la centrale d’adhésion UNTM.

Il faut rappeler que Monsieur Drissa Sidibe est actuellement le représentant du personnel de l’agence au sein du conseil d’administration par décret nouveau ayant abrogé celui de Kante Keffing.

La Direction générale de l’Agence félicite Mr Sidibe Drissa et l’ensemble des agents de l’Anpe, du personnel d’exécution aux responsables des structures

Elle les exhorte à ne pas suivre la fronde créée de toutes pièces par Kante Kheffing qu’elle appelle aussi au respect des actes administratifs régissant les relations employé-employeur au risque d’ultimes sanctions.

Elle demande à l’infime frange notamment les sieurs Fomba et bouba Sidibe que Kante Keffing incite à la rébellion contre les actes administratifs à rejoindre leur poste d’affectation et à se plier aux actes administratifs sous peine des sanctions prévues par le code du travail dans toute sa rigueur.

La Direction Générale et le syndicat informent l’ensemble du personnel à rester serein et continuer à œuvrer à la quiétude du climat du travail.

Climat toujours apaisé que Kante Keffing par ses actes d’insubordination ne saurait perturber.

Ceci étant, la Direction générale et la tutelle continueront à veiller sur l’ordre public au sein de l’espace public.

Dans un esprit de la continuité du dialogue social, la Direction Générale invite l’ensemble du personnel à suivre les directives de leur centrale d’adhésion à travers son secrétaire général élu lors du congrès précédent Mr Yacouba Katile et toutes les instances légales et légitimes du syntade dont ils sont les syndiqués.

En effet, après sa décision de relève et de mutation , Kante Keffing a instauré une sorte de rébellion au sein de l’Agence nationale pour l’emploi défiant l’administration et ses actes régaliens.

Il refuse de rejoindre son poste et demande aux autres de faire de même y compris pour la passation.

Ne sachant plus comment justifier ses actes dont les sanctions sont encours auprès des services compétents de la législation du travail notamment l’inspection du travail, il regroupe une dizaine d’agents dont la majeure partie sont des agents d’exécution qui ne sont pas imprégnés des textes réglementaires pour clamer des revendications et doléances montées de toute pièce et écrire des correspondances, faire des sit in et autres points de presse dans l’illégalité totale.

Le décret qui l’avait nommé représentant du personnel au sein du conseil d’administration de l’Anpe a été abrogé suite à sa suspension et radiation du syndicat par sa centrale d’adhésion UNTM comme les prévoient les conventions internationales et autres textes nationaux.

Ceci étant, la Direction générale de l’Anpe et le syndicat aujourd’hui reconnu par l’administration portent à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’il n’y a eu et ne saurai avoir aucun retard ou quelque dysfonctionnement dans le paiement des salaires des agents de l’Anpe que le sieur Kante Keffing prétend défendre.

Aucun avantage contenu dans l’accord d’établissement Anpe- Personnel n’est et ne saurait être lésé car le Directeur général de l’Anpe est un homme épris de justice et d’équité.

Les prouesses des résultats de domaines de compétence de l’Agence le prouvent à suffisance depuis son accession à la tête de cette agence bientôt 3 ans.

La Direction Générale exhorte le personnel à ne pas suivre la fronde créée de toutes pièces par Kante Kheffing qu’elle appelle aussi au respect des actes administratifs régissant les relations employé-employeur au risque d’ultimes sanctions.

Elle demande à l’infime frange notamment les sieurs Fomba et bouba Sidibe que Kante Keffing incite à la rébellion contre les actes administratifs à rejoindre leur poste d’affectation et à se plier aux actes administratifs sous peine des sanctions prévues par le code du travail dans toute sa rigueur.

En définitive, la Direction générale de l’Anpe informe l’ensemble du personnel du siége et des régions que ses portes sont grandement ouvertes pour le renforcement du dialogue social et le renforcement du climat de confiance et de loyauté entre toutes les composantes hiérarchiques de l’Agence.

Elle rassure à l’ensemble du personnel qu’elle ne saurait enclenchée aucune opération de relève arbitraire ni d’entrave à la liberté syndicale contre aucun agent dans l’impunité.

Les actes de relève notifiés sont liés aux exigences de la mobilité professionnelle normale du personnel , de promotion aux agents méritants et aux nécessités de service.

Elle rappelle en dernier ressort que les actes d’insubordination de Keffing Kante, de Fomba et de bouba jurent avec tous les textes de la république en matière de législation de travail et seront punis conformément au code du travail!

Fait à Bamako le 7 juin 2019.

Signé:

Le Directeur général de l’Anpe

Ibrahim ag Nock

Inspecteur principal de sécurité

Source: L’Observatoire

Vous allez aimer lire ces articles

Fête nationale du Mali : IBK n’éxclut pas une révision de l’accord pour la paix

AFFAIRES DES HÉLICOS CLOUÉS : L’insolite appel à témoins du procureur Kassogué

Nous voici rendus à une étape importante de notre itinéraire : le cinquante-neuvième anniversaire de notre accession à la souveraineté nationale et internationale ( Président IBK )

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct