Malijet.co

Prévention des catastrophes naturelles : Les fabricants de savon outillés par les soldats du feu

Au cours d’une séance de travail sur leur site dans la zone aéroportuaire du Mali, une équipe de la direction générale de la protection civile est venue expliquer aux fabricants de savon les précautions à prendre pour éviter un incendie.

 

L’Association nationale des fabricants de savon dans la zone aéroportuaire du Mali (ANAFASAZAM) a reçu la visite de la direction générale de la protection civile pour un entretien sur la prévention des catastrophes naturelles et la protection individuelle, le mardi 8 octobre 2019, à Niamakoro.

Selon Sidiki Sangaré, chef section de laboratoire d’analyse de recherche de la direction générale de la protection civile, l’objectif de cette visite est de voir les conditions de travail des fabricants de savon et leur expliquer comment se comporter devant les cas de brûlure et que faire quand il y a un incendie.

Aux dires de M. Sangaré, cette visite s’inscrit dans le cadre de leurs missions. En effet, le laboratoire d’analyse de recherche de la protection civile est chargé de : vérifier et certifier la résistance au feu des matériaux qui rentrent dans la construction des bâtiments des établissements recevant du public et des installations classées ; participer à l’identification et à la prévention des risques de catastrophe naturelle, industrielle, radiologique, biologique, chimique et de proposer des solutions de réponse ; vérifier la conformité des matériels et des équipements de lutte contre l’incendie ; tester la conformité des équipements de protection individuelle.

Le représentant de l’ANAFASAZAM, Mamadou Djeri Sidibé, s’est dit très honoré de l’initiative des autorités et plus particulièrement des soldats du feu. Il en a profité pour lancer un appel aux plus hautes autorités de soutenir les fabricants de savon regroupant plus de dix mille personnes.

Au cours de la visite les soldats du feu ont expliqué aux fabricants de savon, les comportements à tenir face à un incendie.

Maimouna Traoré, Stagiaire

 Le Débat

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : MÉDIAS ET SYNDICALISME : La Fij-Afrique pour une meilleure implication des jeunes et des femmes

KOULIKORO : Un nouveau projet lancé pour l’insertion des jeunes ruraux

MAIRIE DE LA COMMUNE VI : Une centaine d’agents collecteurs exploités sans contrat depuis plus de 3 ans

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct