Prodess : Les partenaires s’engagent

C’est sous la présidence de Mme la ministre de la Santé et du Développement social, Mme Diéminatou Sangaré, que s’est tenue la réunion du comité de suivi du Programme décennal de développement sanitaire et social (Prodess). C’était en présence de plusieurs acteurs socio-sanitaires publics et privés et les partenaires techniques et financiers.

En effet, c’est après plusieurs heures passées sur le contenu du Programme décennal de développement sanitaire et social et les présentations et des synthèses de rapports d’activités et bilans du chemin parcouru qu’il est ressorti que malgré les difficultés, le Prodess évolue dans l’intérêt de la population. C’est sur ces résultats que le groupe de dialogue PTF santé s’engage à aider le ministère de la Santé et du Développement social et le ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille dans le renforcement du système sanitaire et social. Prenant la parole, Dr Francine Kimanuka, co-coordinatrice des partenaires techniques et financiers santé PTF, a déclaré qu’il est important de maintenir ce cadre permanent de dialogue et d’échanges, en vue de contribuer ensemble pour l’amélioration de l’accès des populations aux services sanitaires et sociaux de qualité. A l’en croire, les PTF du secteur reconnaissent les efforts consacrés par le gouvernement malien pour l’amélioration de la santé et le bien-être de la population. Et les efforts supplémentaires doivent être faits sur : la lutte contre la Covid-19 ; la crise sociale, sécuritaire et politique et la mise en œuvre des réformes engagées au sein du secteur de la santé, du développement social et de la promotion de la famille. C’est pourquoi, le président de la Fédération nationale des associations des centres de santé communautaire (Fenascom) Yaya Zan Konaré a demandé d’accorder une place de choix aux interventions pour l’année prochaine à la santé communautaire. « Pour les interventions planifiées pour l’année 2023, nous espérons qu’une place de choix soit accordée à la santé communautaire, considérée comme étant un axe essentiel d’interventions, surtout avec l’avènement des SEC, du Ramu, dont nous souhaitons vivement l’opérationnalisation, du programme de renforcement du système de santé avec comme porte d’entrée la vaccination (RSS2), du programme de l’Unité de mise en œuvre du renforcement du système de Santé (Umrss) », a-t-il souhaité.

Pour sa part, la ministre de la Santé et du Développement social, Mme Diéminatou Sangaré a salué et remercié les PTF. Aussi, a-t-elle invité tous les acteurs à s’engager pour la mise en œuvre du Prodess. Car selon elle, cela montrera que les réformes engagées pour l’amélioration du secteur santé, développement social et promotion de la famille tiennent à cœur au Président de la Transition, colonel Assimi Goïta et au Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga. Pour elle le Prodess  est un grand espoir pour toute la population et principalement les couches vulnérables. « Les acteurs doivent faire en sorte que les objectifs soient atteints », a-t-elle conclu.

A noter que ce cadre permettra de relancer davantage le processus de mise en œuvre malgré les difficultés du moment.

Fily SISSOKO

Source: Tjikan

Vous allez aimer lire ces articles

Autonomisation des femmes : plus de 200 femmes et filles formées en leadership par le Mouvement Mali Hèrè

Gestion des ressources de l’État utilisées dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 La révocation du Coordinateur du Projet Jigiseméjiri s’impose

Hémorragie financière à la DFM du Ministère du Développement rural Destination inconnue d’une bagatelle de 2,329 milliards FCFA : bonjour l’insomnie !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct