Malijet.co

Projet d’aménagement du terrain de football de Baco-Djicoroni en Commune V : Le Conseil communal lâche le Maire Amadou Ouattara et l’enfonce davantage

Décidément, les dieux semblent tombés sur le crâne du maire de la commune V du District de Bamako. Pendant que M. le Maire Amadou Ouattara, puisque c’est de lui qu’il s’agit, se défait du nœud gordien de la jeunesse qui le taxe d’avoir spéculé sur le projet d’aménagement du terrain de football du quartier de Baco-Djicoroni, plus de la majorité des membres du Conseil communal vient de mettre au goût du jour la supercherie dont le maire Ouattara s’est rendue coupable à la municipalité de la commune V. S’y ajoutent, la mauvaise gestion et les détournements de fonds qu’il a érigé en mode.

Les populations de Bacodjicoroni sont sur le pied de guerre contre le maire Amadou Ouattara. Si bien que certains d’entre eux n’hésitent pas à faire entendre aujourd’hui leurs regrets d’avoir voté pour cet homme qui, à leurs yeux, incarnait le changement. Mais à la longue, ils ont fini par découvrir son vrai visage et réclament aujourd’hui son départ illico de la municipalité de la commune V.

Par ailleurs, le 6 mars derniers, la majorité des conseillers municipaux de la Commune V ont tenu un point de presse dans l’enceinte de la mairie pour manifester leur désaccord sur le projet d’aménagement du terrain de foot  du quartier de Baco-Djicoroni.

Selon le porte-parole de 38 conseillers communaux, Moussa Z. Doumbia, le conseil communal a délibéré sur le projet de construction de magasins en matériaux démontables le long de la clôture du terrain de football de Baco-Djicoroni, le 27 mars 2018. Mais qu’à leur grande surprise, un an après, qu’ils ont été convoqués en session extraordinaire sur ce même projet par le maire Ouattara.

Les gestes hauts et forts, le porte-parole des 38 conseillers communaux, Moussa Z. Doumbia, martèle : « Les conseillers attendaient du bureau communal et de la commission chargé des travaux de leur fournir des documents afférents à ce projet ». Avant de souligner  que: «Malheureusement, ceux fournis sont tous de la société civile de Baco-Djicoroni ».

Du coup la majorité des conseillers communaux a rejeté le projet avant de claquer la porte, au motif que le protocole d’accord et les lettres, y compris celle du maire, n’ont aucun rapport avec la délibération du Conseil.

Toutefois, le porte-parole des 38 conseillers, Moussa Z. Doumbia, a rappelé que ces derniers temps, le maire de la Commune V, Amadou Ouattara, a dit à la presse que le Conseil communal a délibéré sur le projet d’aménagement du terrain de football de Baco-Djicoroni : « Nous affirmons le contraire ! Le Conseil communal n’a délibéré que sur le projet de construction de magasins en matériaux démontables ».

À l’en croire, les 38 conseillers communaux ont fait savoir au maire qu’ils ne sont pas au courant de ce projet d’aménagement et qu’il faudrait attendre que la session du conseil communal siège là-dessus. En conséquence, les 38 conseillers ont pensé que le conseil n’est pas suffisamment outillé pour prendre la meilleure décision.

« Face à cette situation, la majorité des conseillers communaux de la Commune V a demandé de surseoir au projet en attendant que tous les documents sur l’applicabilité de la délibération soient fournis »,  a conclu Moussa Z Doumbia, le porte-parole des 38 conseillers municipaux.

Arouna Traoré

Source: Le Nouveau Réveil

Vous allez aimer lire ces articles

Chaîne de Solidarité au Club 66 : Remise de 5 chèques d’1 million à 5 bénéficiaires !

Ibrahim Abba Sangaré, directeur national du développement social : «La prise en charge sanitaire de tous les déplacés se fait systématiquement »

Lutte contre l’insécurité routière dans le district de Bamako : La circulation des tricycles à moteur formellement interdite dans la nuit

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct