Malijet.co

Protection civile : Une structure qui peine à se défendre des saletés pourrait-elle bien protéger les Maliens ?

Dans la matinée du samedi 31 aout 2019, suite à des travaux sur la voie qui monte sur l’échangeur Babemba, nous avons été obligés de dévier notre chemin. Devant l’infirmerie de la garnison, de la protection civile, sis à Darsalam, où nous étions obligés de passer, nous n’avons pas pu nous empêcher de regarder avec insistance le grand tas d’ordure, qui ornait la grande porte d’entrée (Ci-joint une photo, pour appréciation).

Le terme protection civile désigne, la protection des populations contre les accidents et les calamités naturelles. C’est donc en l’occurrence, une structure qui doit, de par ses qualités servir d’exemple aux autres. Pourtant, il convient de dire avec aisance, que cela n’est pas le cas dans notre pays. Sinon, comment peut-on imaginer qu’une structure aussi stratégique que la protection civile, de surcroit son infirmerie, soit autant sale.

En tout cas, force est de constater que face à la gravité de la situation,  des mesures urgentes doivent être prises. Sans quoi, chacun de nous pourra un jour être victime d’un cas d’infection dans l’enceinte de cette structure dont la vue de l’entrée suffit, pour confirmer que l’intérieur est autant mal entretenu.

 

Loin de nous l’idée de jeter l’image de la protection civile malienne au pâturage, bien au contraire, nous l’a voulons meilleure. D’ailleurs, cette mauvaise pratique, ne fait honneur à personne.

 

Drissa Kantao

Source: Le Confident

Vous allez aimer lire ces articles

Le Procureur anti-corruption lance un appel à témoins pour trouver les responsables de l’affaire des avions cloués au sol

Départe à la tête du CSA et au Mali: Ahmed Boutache s’explique dans une note

Formations sur les modes de saisine des juridictions pénales et des textes relatifs aux droits de l’homme : une quarantaine de jeunes outillés

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct