Rapt de Soumaïla Cissé : Niafunké se mobilise pour sa libération

Ils étaient des centaines de personnes à marcher, le jeudi, 25 juin dernier à Niafunké, sa ville natale, pour réclamer la libération de Soumaïla Cissé, député élu de la localité, non moins chef de file de l’opposition et président de l’URD, enlevé par des ravisseurs depuis le 25 mars 2020.

Partie de la place de l’indépendance de la ville de Niafunké, la marche s’est terminée à la préfecture où les manifestants ont exhorté les autorités locales à redoubler d’efforts pour la libération du chef de file de l’opposition malienne, en otage depuis plus de trois mois.

Plusieurs manifestants avaient des banderoles et pancartes sur lesquelles on pouvait lire des messages de soutien à l’honorable Cissé.

Trois mois après son enlèvement en plein campagne lors du premier tour des législatives du 29 mars, dans le cercle de Niafunké, aucune revendication officielle à ce jour.  Mais beaucoup soupçonnent la katiba Macina de Hamadou Kouffa d’être derrière le kidnapping.

Début juin dans une sortie publique, le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéita avait déclaré que le patron de l’opposition malienne était en vie, et qu’il allait bientôt retrouver sa famille. Mais ni ses proches, ni sa formation politique ne croient en ces déclarations du chef de l’Etat, faites, selon eux, pour dévier l’attention de certains de ces contestataires qui exigent sa démission.

Les partisans du célèbre otage étaient nombreux lors des récentes manifestations du Mouvement du 5 juin à dénoncer la détention « politique » de leur leader, accusant les autorités de n’avoir pas suffisamment œuvré à sa libération.

Ses soutiens se mobilisent au Mali et ailleurs sur le Continent pour qu’il rentre sain et sauf dans sa famille. Cependant en l’absence de revendication de la part de groupes armés soupçonnés, l’inquiétude demeure quant au sort de Soumaïla Cissé. Mais ses sympathisants gardent espoir et intensifient la mobilisation, d’autant plus que de folles rumeurs, ont indiqué, durant ce week-end, que Soumaïla Cissé a été libéré et remis à la Minusma. Une information infondée selon nos sources et dementie par le Secrétaire à la communication de l’URD, Me Demba Diallo.

La Cellule de crise mise en place par le gouvernement, quant à elle, ne donne pas encore de résultats. Beaucoup mettent en cause son efficacité opérationnelle et souhaitent une coopération des forces armées partenaires du Mali en vue d’une issue heureuse de cette affaire qui fragilise le climat politique malien en état d’alerte ces derniers temps.

Aly BOCOUM

Source: Bamakonews

Vous allez aimer lire ces articles

Podcast « Covid-19, c’est quoi même ? » : l’émission décalée sur la pandémie en Afrique

L’honneur d’un officier, la dignité d’une nation

Décryptage : La démocratie malienne, la grande tromperie ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct