Malijet.co

Recyclage des hommes de médias et des artistes pour la lutte contre la corruption Contribuer à la lutte contre la corruption à travers une stratégie adaptée d’influence des politiques

L’Association de Formation et d’Appui au Développement (AFAD) a organisé, du 29 au 30 août, à la Maison du Partenariat, un atelier de recyclage des hommes de médias et des artistes sur la lutte contre la corruption et le CCAP. La cérémonie d’ouverture a été co présidée par Ibrahim Coulibaly, chargé de projet d’AFAD, Boubacar Coulibaly, Président du comité des états généraux pour la lutte contre la corruption.

 

Cet atelier, qui regroupe une trentaine de personnes issues des médias et du monde des artistes ayant bénéficié de la première formation, a pour objectif général de contribuer à la lutte contre la corruption au Mali à travers une stratégie adaptée d’influence  des politiques et de sensibilisation des populations pour un changement de comportements positif.

Cette session de recyclage est conduite sous forme de communication d’experts provenant de l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI), le Bureau du Vérificateur Général, du Pôle Economique et Financier, de la Commission Nationale de mise en œuvre des recommandations des états généraux de la lutte contre la corruption.

Le chargé de projet de l’AFAD, Ibrahim Coulibaly a indiqué que cette session vise à amener les participants à maitriser davantage les règles, principes et processus du contrôle citoyen de l’action publique, ce qui leur permettra de contribuer efficacement à l’amélioration de la gestion des affaires publiques à travers l’exercice quotidien des actions de veille citoyenne assorties des séances d’interpellation.

Pour le président des Etats généraux de la lutte contre la corruption, Boubacar Coulibaly, de 1960 à 2008, l’Etat ne se préoccupait que des détournements des biens publics sachant les méfaits visibles sur l’économie nationale, » les lois prises dans la période définissaient leurs domaines etcaractéristiques, les personnes assujetties et complices, les procédures pénales, les infractions et les peines « .

Selon lui, ces deux jours de rencontre permettront aux hommes de médias et aux artistes d’informer et de sensibiliser la population sur les méfaits de la corruption et de la délinquance financière,   » nous voulons promouvoir la culture du refus de la corruption et de la délinquance financière « .

En outre, il a souhaité l’introduction dans les programmes d’enseignement de thèmes sur la corruption et la délinquance financière, la mise en place d’un mécanisme de dénonciation, l’actualisation de la stratégie nationale du contrôle interne, l’élaboration et la vulgarisation des codes d’éthique et de déontologie à tous les niveaux et la moralisation des dépenses des campagnes électorales.

Abdoul DEMBELE

Source: l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

ACTION CIVILO-MILITAIRE : Le contingent militaire espagnol de l’EUTM contribue au développement de l’éducation de base à Tantea-coro

Mali: le maire de Bamako écroué dans une affaire de malversations présumées

Pôle économique et financier de Bamako : Adama Sangare, Sékou Alpha Djiteye, Mohamed Oumar Traoré et Mafily Koné placés sous mandat de dépôt à la maison centrale d’arrêt de Bamako.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct