Réseau pour la renaissance africaine et de la Diaspora (ARDN) : Notre compatriote, Koura Doumbia nommée représentante pour le Mali

Revenue récemment des USA pour s’installer définitivement dans son pays natal, notre compatriote, Koura Doumbia est depuis, le 8 janvier 2021, la représentante nationale pour le Mali du Réseau pour la renaissance africaine et de la Diaspora (ARDN), une organisation internationale spécialisée dans les questions de lutte contre les violences basées sur le genre (VBG). Elle a reçu sa lettre de nomination signée du Président-Directeur général de l’ADRN,Dr Djibril Diallo, à la faveur d’unecérémonie symbolique suivie d’un point de presse au cours duquel elle a dévoilé ses ambitions pour la lutte contre les VBG.

Selon la toute-nouvelle représentante du réseau, l’ARDN est une ONG internationale dont le siège est à New York, avec le statut d’organisme public de bienfaisance 501(c)(3) des États-Unis. Et de poursuivre que l’ARDN sert de secrétariat à l’Alliance mondiale des maires et des dirigeants d’Afrique et d’ascendance africaine.

A l’en croire, l’ONG est actuellement le fer de lance de l’initiative « Pathway to Solutions », un projet spécial des Nations unies visant à populariser les objectifs de développement durable (SDG) de l’Agenda 2030 pour le développement durable des Nations unies, en collaboration avec diverses entités et bureaux des Nations unies, les gouvernements, la société civile, le monde universitaire et le secteur privé ainsi que le monde du sport et de la culture.

La désormais représentante de l’ARDN pour le Mali a rassuré qu’elle mettra ses compétences, son talent et ses réseaux pour faire des plaidoyers et mobiliser des partenaires maliens et internationaux, les institutions de la République, la société civile, les chefs coutumiers, religieux et traditionnels, en faveur de la lutte contre les violences Basées sur le genre (VBG).

Défendre les priorités des Nations Unies sur les VBG

A ce titre, elle a laissé entendre qu’elle aura également pour mission, l’élaboration, la mise en œuvre et la promotion des programmes de l’ARDN sous la direction du président et directeur général du réseau. « Dans mon environnement quotidien, je suis toujours engagée dans le cadre de la lutte contre la violence basée sur le genre, la protection de la petite fille, la scolarisation des filles, la sensibilisation sur l’excision de la jeune fille, entre autres », a-t-elle dit.

Evoquant la mission de l’ARDN, elle dira que son organisation vise à d’accélérer la réalisation de la renaissance africaine en défendant et en soutenant les programmes et les priorités des Nations unies. Pour cela, précise-t-elle, l’ARDN mobilisera la passion des gouvernements, des éducateurs, des artistes, des intellectuels, du secteur privé, de la société civile et des jeunes, en utilisant le pouvoir de l’art, du sport et de la culture comme vecteurs de création d’un monde meilleur. « Ces objectifs sont essentiels pour mettre fin à la pauvreté, protéger la planète et faire en sorte que tous les peuples jouissent de la paix et de la prospérité », martèle la représentante de l’ARDN pour le Mali, Koura Doumbia.

Selon elle, le Réseau de la renaissance africaine et de la Diaspora, en partenariat avec la FIFA et le système des Nations Unies, a lancé la campagne « Carton rouge ».Comme, en football, le carton rouge signifie une grave infraction aux règles.Dans ce contexte, la campagne vise à « donner un Carton Rouge à toutes les formes de discrimination et de violence à l’égard des femmes et des filles ».  Plus précisément, elle vise à obtenir un minimum d’un million d’engagements d’ici la Coupe du Monde de la FIFA 2022 au Qatar.

15 ans d’expérience dans le domaine de la gestion

Par ailleurs, la désormais représentante de l’ARDN pour le Mali, Koura Doumbia possède plus de 15ans expériences dans le domaine de la gestion. Elle est détentrice d’une Maitrise en Gestion des Ressources Humaines obtenue à Devryuniversite de New York et d’un Masters (MBA) en Gestion de Projet de l’Ecole Supérieure de Gestion Devry et Keller Universite de New York.

Depuis son retour des Etats-Unis pour s’installer définitivement au Mali, elle a occupé plusieurs postes de responsabilité au sein des ONGs et Compagnies internationales notamment International Medical Corps (IMC), G4S et Sheraton Bamako Hôtel.

Forte de son cumul d’expériences capitalisées aux USA, elle a une expertise avérée en gestion des ressources humaines, elle est présentement responsable des ressources humaines de HD de Bamako couvrant les 5 pays du G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Burkina, Niger et Tchad). Aussi, elle a mis à la disposition de ses employeurs, son expertise et son savoir-faire pour la mise en place d’un département RHet améliorer les performances de la structure.

Correspondance particulière

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : quels regards sur les sages-femmes ?

DIRPA-EUTM: Quand le Sud et le Nord fusionnent leur communication opérationnelle pour une mission commune

Formation en analyse genre pour mieux outiller les cadres du ministère de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct