Malijet.co

Restauration de la paix et de la sécurité: le plan de bataille du Haut Conseil

Le Haut Conseil islamique du Mali (HCIM) organise du 16 au 18 janvier un forum sur la paix et la réconciliation au Mali à Mopti. L’événement sera couplé à la Conférence nationale des Oulémas sur la réconciliation. Les enjeux de ce rendez-vous de Mopti, jugé très imports pour la réconciliation nationale étaient au cœur des échanges entre les hommes de média et les responsables de la principale organisation faitière de la communauté musulmane au Mali.

 

Cette conférence de presse était animée, ce samedi, par le 1er vice-président du HCIM, Ibrahim KONTAO, entouré de plusieurs autres membres du Comité exécutif du HCIM. De son mot de bienvenue, il ressort que l’objectif est d’offrir une opportunité aux participants de s’imprégner de la réalité de la situation sécuritaire et de proposer des solutions de réconciliation dans le cadre des prescriptions islamiques.

Environ 400 participants sont attendus à ce forum des Oulémas ; des membres des organes nationaux, régionaux et locaux du HCIM ; des représentants des départements ministériels et des structures spécialisées de l’État. Aussi, sont conviés à ces assises : les membres du cabinet du gouverneur de Mopti ; les préfets et sous-préfets de la région de Mopti ; les membres du Comité régional du Cadre politique de gestion de la crise au Centre. Sont également attendus dans la Venise malienne, pour ce rendez-vous, les Députés des cercles de la région de Mopti ; les conseillers régionaux, locaux et communaux ; les représentants des conseils de cercles, nous a expliqué le conférencier.

Autres invités non moins importants, les représentants des organisations communautaires ; les représentants des partis politiques ; les représentants des organisations de la Société civile ; les représentants des organes de communication ; les personnes-ressources.

Dans une déclaration lue par son secrétaire général, le Dr Mahamadou DIAMOUTANI, le HCIM explique que situation générale du Mali se caractérise par un état d’insécurité quasi généralisé, le ralentissement des activités économiques et la dégradation du tissu social sur l’ensemble du territoire national. En effet, poursuit-il, l’Etat peine à contrôler, en partie ou en totalité, des zones entières du territoire, laissant ainsi la place à des groupes terroristes qui se livrent à toutes sortes d’exactions répréhensibles. Ces groupes trouvent un terreau favorable du fait de la paupérisation des populations, de l’analphabétisme et surtout le chômage des jeunes qui deviennent alors des proies faciles, regrette-t-il

Du fait qu’il accorde une attention particulière à cette situation, le Haut Conseil Islamique avait placé son 3e Congrès ordinaire sous le signe de la réconciliation nationale. Ainsi, il a créé, en son sein, une commission de réconciliation pour le retour de la paix et dont l’une des missions est la prévention et la gestion des conflits inter communautaires. Par ailleurs, de plus en plus de voix s’élèvent pour préconiser une implication forte des autorités religieuses dans la recherche de solutions à la crise.

Face à la dégradation de la situation, et ce, malgré l’important appui de la communauté internationale, le Haut Conseil Islamique du Mali a décidé de s’investir, en appui aux efforts des autorités, pour une résolution définitive de la crise. C’est dans ce cadre qu’il organise à Mopti, sous la présidence du Premier ministre, un forum sur la réconciliation et en marge duquel, se tiendra la deuxième session de la Conférence nationale des Oulémas, autorité suprême du Haut Conseil Islamique du Mali en matière d’interprétation et d’élucidation théologiques et doctrinaires et qui traitera du thème de la réconciliation.

De l’avis du Dr DIAMOUTANI, la rencontre de Mopti permettra donc aux participants de s’imprégner et de s’approprier de l’évolution de la situation sécuritaire au Centre ; se familiariser avec les dispositifs mis en place par le Gouvernement pour améliorer la situation sécuritaire. Il s’agit également pour eux de s’imprégner des mesures envisagées par le HCIM dans le domaine de la réconciliation nationale, notamment le démarrage des activités de sa Commission de conciliation.

Le forum se déroulera autour de plusieurs activités parmi lesquelles, on peut citer : la deuxième Session de la Conférence nationale des Oulémas sur la réconciliation ; les Conférences-débats sur la situation sécuritaire dans la région de Mopti et sur la réconciliation ; des Tables rondes et débats sur la réconciliation et sur la cohabitation pacifique.

Aussi, il est prévu des présermons dans les mosquées de vendredi.

L’ensemble de ces activités sera sanctionné par l’organisation d’un grand meeting sur la réconciliation le samedi 18 janvier 2020 au Stade Bareïma BOCOUM.   

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : Info-Matin

Vous allez aimer lire ces articles

OPAM : Le comité syndical en grève

COVID-19 : le Directeur Général de la Police visite le cordon sécuritaire terrestre de Bougouni, Zégoua et Hérémakono

Toutes et tous aux urnes ! Le Mali a besoin de vous

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct