Malijet.co

Saint Valentin : La fête qui fait bouger tous les commerces

Malgré la tension sociopolitique que traverse le Mali, les Maliens tiennent à célébrer l’Amour, le 14 février. A cet effet, fleuristes, pâtissiers, hôteliers, restaurateurs, gérants de night-club, tous sont à pied d’œuvre depuis un bon moment pour être aux couleurs de la Saint Valentin.

La soirée du vendredi 14 février est un peu plus particulière pour le personnel des grands hôtels de Bamako. Les préparatifs vont bon train pour le week-end ‘’des amoureux’’. Les objets de décoration sont arrivés comme prévue à la date indiquée. «C’est vrai qu’il y a la crise qui fait que tout se fait lentement, mais nous sommes une référence. Donc, nous respectons notre calendrier », indique un gérant d’un hôtel de la place. Les chambres sont soigneusement rangées et décorées avec cette fois, une touche très glamour.

Roses rouges dans un vase transparent rouge, draps blancs avec des oreillers en forme de cœur avec un rouge… scintillant. Mêmes les serviettes de bain rappellent la particularité du moment. L’innovation de cette année : une salle de bain où traîne des pépites de roses dont le parfum embaume les visiteurs à leur entrée. Dans le hall, des petits messages d’amour sont laissés sciemment : «Je t’aime», «je ne pense qu’à toi», s’entremêlent au passage du vent provenant de l’aération actionnée expressément pour favoriser ce va et vient qui attire systématiquement l’attention.

A l’occasion de la célébration de la Saint Valentin, certains hôtels ont fixés des prix dits exceptionnels. « Nous réservons le meilleur à nos clients mais à un bas prix. Avec la crise, c’est sûr que la situation financière des Maliens s’est dégradée. Mais, cela ne doit pas les empêcher de célébrer l’amour. Parce que c’est le manque d’amour qui nous a conduit dans ces difficultés que nous traversons tous d’une manière ou d’une autre », relève un hôtelier.

Pour que la nuit du 14 février soit belle et inoubliable, Suzanne Togo propriétaire d’une boutique de vêtement propose des accessoires aussi somptueux les uns que les autres, partant du rose fuschia (un rose qui tend vers le rouge) au rouge bordeaux avec des ‘’pincés’’ aux couleurs blanches ou noires. « L’amour se célèbre tous les jours certes. Mais sans vouloir faire de comparaison, autant nous consacrons un jour spécial à notre Dieu, de même, nous devons dédier un jour spécial aux personnes qu’on aime. Moi, je pense que, la fête de la Saint Valentin n’est pas une affaire de blanc. Non. C’est une célébration pour permettre aux couples de ne pas vivre dans la monotonie », a soutenu Suzanne.

Madame Diarra, une fleuriste attend les commandes de fleurs naturelles ou importées pour les clients qui, cette année, traînent encore les pas. Toutefois, elle garde espoir parce que dit- elle « les Maliens sont merveilleux. Ils sont fatigués de cette crise et c’est sûr qu’ils ne laisseront pas passer cette fête. Ils feront un geste à l’endroit de leur moitié». Avec des tiges de roses synthétiques proposés à 1000F CFA et 2000F les fleurs naturelles, madame Diarra entend mettre ses fleurs à la portée de toutes les couches sociales. En général, témoigne la fleuriste, les préférences de sa clientèle sont les roses rouge en particulier. Viennent ensuite les orchidées de couleurs rouges et blanches pour ceux qui veulent exprimer leur amour à un parent ou à un ami.
Les night clubs aussi dans la tendance
Un gérant d’une boite de nuit à l’Hippodrome est fin prêt pour accueillir les ‘’Valentins et Valentines’’. Le show des amoureux va commencer ce vendredi avec au menu du Zouk qui se danse collé-serré. Nul ne s’asseoir, telle est la consigne laissée par ce gérant.

Un Bar américain sis à Baco-Djicoroni, seuls les amoureux seront à l’honneur ce week-end. Avec la prestation d’un orchestre live et des artistes surprises, Stéphane le gérant compte satisfaire les couples qui feront le déplacement. « Tous ceux qui viendront ce soir, devront être accompagnés sinon ils n’entreront pas », lâche-t-il dans un éclat de rire. Et, de poursuivre «c’est une soirée glamour, pleine de sensations fortes qui ne se vit qu’à deux. Alors, les célibataires s’abstenir parce qu’il y aura véritablement des cascades de sensations », prévient celui-ci.

Paul Y. N’GUESSAN

  Source: Bamakonews

Vous allez aimer lire ces articles

Covid-19 et couvre-feu au Mali : Les professionnelles du sexe livrent à domicile

’BAYA’’ OU « PERLES DE REINS » : un véritable arsenal de séduction de la femme africaine

Législatives 2020 : dans la circonscription électorale de Diéma, le taux de participation s’élève à 37,61% au 1er tour

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct