San : Les acteurs communaux édifiés sur la gestion foncière

La mairie de la Commune rurale de Kava dans le Cercle de San, en collaboration avec l’Agence nationale d’investissement des collectivités territoriales (ANICT) et la société d’ingénierie pour le développement (SID), a organisé les 3 et 4 août un atelier de formation sur la gestion foncière, à l’intention de ses élus et autres agents de la mairie.

Placée sous la présidence du maire de la Commune rurale de Kava, Emmanuel dit Chiongé Dembélé, la session vise à renforcer les capacités des élus et agents communaux sur la gestion du foncier.

Le chef de la subdivision de l’urbanisme et de l’habitat de San, Noumballa Camara, a expliqué le Schéma directeur d’urbanisme (SDU) en général et celui de la Commune rurale de Kava en particulier. Ainsi, il a évoqué avec les participants, la notion du SDU, ses aspects fonciers et domaniaux, son contenu, ses procédures d’élaboration, ses mesures de préservation et de coercition, ses mesures de sauvegarde pendant son élaboration et de ses effets juridiques. Les participants ont aussi échangé sur le Plan d’urbanisme sectoriel (PUS), notamment de sa phase élaboration jusqu’à celle de son approbation. D’autres sujets ont été abordés au cours de ces deux jours de travaux. Il s’agit des opérations d’urbanisme qui concernent notamment le lotissement, la division parcellaire, l’opération concertée d’extension urbaine, la réhabilitation urbaine, la restructuration urbaine, et la rénovation urbaine.

Une évaluation des participants a été faite pour déterminer les compétences qu’ils ont acquises au cours des travaux de cet atelier. La Commune rurale de Kava est dorénavant mieux outillée pour faire face au respect des dispositions réglementaires du schéma directeur d’urbanisme et des plans d’urbanisme sectoriel. Pour le respect des modalités de mise en œuvre de la planification urbaine, les participants ont invité le maire de la Commune rurale de Kava, à informer par le canal des messages radiophoniques d’information et de sensibilisation les populations sur l’importance de l’occupation légale des sols dans un document de planification urbaine. En outre, les acteurs communaux ont souhaité le bornage de toutes les zones à vocation du schéma directeur d’urbanisme de la localité de Kava et environs et la réhabilitation du quartier de Hèrèmakono, dans l’ancien tissu de la cité.

Pour être sûr que les participants vont mieux maîtriser les notions prodiguées, le formateur a mis à leur disposition des documents relatifs au code domanial et foncier, notamment ceux fixant les modalités de mise en œuvre de la planification urbaine. Les participants pourront mettre sous le coude ces documents capitaux pour leur compréhension comme ceux portant sur la réglementation de la délivrance du permis de construire, fixant les règles générales de la construction, les emprises et les caractéristiques techniques minimales des différentes catégories de routes et les prix de cession et les redevances de terrains urbains et ruraux du domaine privé immobilier de l’état, à usage commercial, industriel, artisanal, scolaire, de bureau, d’habitation ou assimilés.

L’édile Emmanuel dit Chiongé Dembélé a remercié les partenaires pour l’organisation de cet atelier de formation. Il a souhaité la paix et la collaboration entre tous les acteurs communaux pour l’amélioration du cadre de vie des citoyens de sa commune. Il les a invité au respect strict des règles d’urbanisme. Beh Kamaté a surtout exhorté les acteurs communaux à faire la restitution des conclusions de la formation au niveau de leurs bases afin que les difficultés liées à l’urbanisation puissent être maîtrisées. Il s’est réjoui également de l’existence d’un climat de cohésion sociale entre les communautés qui, selon lui, constitue un facteur de réussite du projet.

Noumballa CAMARA
Amap-San

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Constitution et Charte de la transition : UNE POLYGAMIE À LA MALIENNE | Une petite histoire pour comprendre l’architecture juridique et institutionnelle du Mali actuel

« Goumin » : une mélancolie dévastatrice

Surfacturation sur les tarifs des éclairages publics et la publicité illicite : L’ALCOM porte plainte contre l’EDM et la SONATAM

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct