Depuis l’apparition du Corona Virus sur le Continent africain, les rumeurs font plus de mal que la maladie elle-même. La dernière en date qui a fait le tollé est relative à un test de vaccin contre la pandémie du COVID-19 qui serait administré aux Africains.

Le dimanche dernier, certaines personnes ont enflammé les réseaux sociaux, notamment Facebook et Walschap avec une fausse information qui indiquait que cinq enfants seraient décédés suite à des soins intensifs à l’hôpital Gabriel TOURE. Selon ces rumeurs lesdites mômes auraient été vaccinées contre le Corona Virus à Faladiè Sokoro, en commune VI du district de Bamako. Comme une trainée de poudre, cette fausse information a vite fait le tour des grandes agglomérations du pays, créant une psychose générale, au sein de la population. Du coup, les nouveau-nés qui reçoivent des doses de vaccin habituelles dans les centres de santé n’ont pas été à leur eu rendez-vous habituel. La raison : les mamans ont eu peur d’amener leurs enfants aux centres de santé décrient par la rumeur comme des lieux d’administration d’un vaccin test contre le coronavirus. Instinct de protection de leurs progénitures oblige.    

Pour couper court à cette rumeur, qui a fait des vagues, le porte-parole du syndicat de l’hôpital Gabriel TOURE a dans une vidéo, fait un démenti cinglant. Selon lui, aucun service de l’Hôpital Gabriel TOURE n’a reçu d’enfants vaccinés contre le COVID-19.

« Nous avons appris avec stupéfaction que cinq enfants ont perdu la vie ici dans nos services des suites de l’administration d’un supposé vaccin contre le coronavirus. Après vérification, dans la plus grande rigueur, je vous signale que cette information est fausse ! Nous avons vu le président de la commission d’établissement médical et les responsables de la pédiatrie, ils ont été catégoriques, aucun enfant n’a reçu un vaccin test contre le COVID-19. Pour avoir le cœur net, nous avons approché également les services habilités à l’accès des vaccins au Mali, il s’est avéré que le Mali n’a fait aucune demande de vaccin et qu’il n’y aucun projet de campagne de vaccination en cours au Mali pour le moment », a-t-il expliqué dans son post.

Mieux, un post de la présidence malienne indique aussi que les autorités maliennes n’ont signé aucun accord pour tester un vaccin anti Covid-19 sur le sol malien, contrairement aux rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux.

Signalons qu’à l’instar du Mali, le Burkina Faso, le Togo et plusieurs pays africains ont aussi clarifié qu’ils n’ont acté avec aucune organisation pour mener un test de vaccin sur leur territoire.

Cette rumeur, selon des sources, est née suite à la déclaration d’un médecin-chercheur français sur la chaine française LC1, proposant le teste du vaccin anti Corona Virus en Afrique.

En tout état de cause, les Maliens doivent faire preuve de maturité face à cette pandémie, dont la bonne information est un gage de sérénité pour la population.

En plus de cette rumeur qui continuent de faire des vagues, d’autres intox, comme le nombre de cas positifs, les médicaments contre le Corona virus et les allégations de certains charlatans constituent le quotidien des populations souvent esclaves de leur ignorance.

Il va falloir en effet que les plus autorités instaurent une vraie stratégie de communication pour informer, sensibiliser et surtout éduquer les populations face à cette nouvelle maladie dont le combat est un véritable défi dans les pays africains.

PAR CHRISTELLE KONE

Source: info-matin