Malijet.co

Scandale à la Cité administrative : Mme le ministre 10% persiste, signe… et fait des émules !

Existe des cas symptomatiques qui dépassent tout simplement l’entendement. Comme cette affaire de ‘’corruption à ciel ouvert ’‘ autour de ‘’Mme la ministre 10%’’, ainsi que la surnomme un talentueux Il est vrai que la vermine a plus que jamais pignon sur rue à la Cité administrative de Bamako. Mais il confrère.

 

Mme la ministre 10% est haute comme trois pommes, mais sa boulimie dépasse largement sa taille. Car en matière de sous, Mme 10% est vorace comme ce n’est pas possible. Avec la complicité active de son Ségal, elle exige sa part de commission sur les marchés octroyés par son département qui gère un secteur primaire mais non moins stratégique de l’Etat. C’est un pléonasme que de dire que les activités liées aux ressources animales portent sur des gros enjeux économiques !

L’autre scandale dans ce scabreux dossier de corruption à ciel ouvert qui pollue davantage l’air déjà vicié de la Cité, c’est qu’elle agit sous la houlette de son ‘’bouton rouge’’, son cher époux considéré comme le vrai chef du département ! On aura tout vu dans ce pays !

Ce qui se déroule dans ce ministère est de loin plus grave que la corruption ordinaire. Car ici, c’est la concussion à ciel ouvert. On ne saurait appeler cela autrement puisque c’est la corrompue, Mme le ministre en personne, ou son préposé qui n’est autre que son Ségal complice -qui exigent de l’opérateur corrupteur le montant de la commission. A prendre ou à laisser ! Encore que ce dernier court le risque de ne pas obtenir le marché convoité ! Après avoir pourtant casqué les sous exigés ! Inconsolable, une de ses victimes ne décolérait pas lorsque nous l’avons rencontrée récemment et s’apprêtait à saisir le Procureur Kassougué du Pôle économique et financier.

Le plus grave dans tout ça, c’est que malgré les dénonciations, l’hydre continue son petit bonhomme de chemin et Mme 10% reste zen «comme la petite fille de la vendeuse de galettes ». Raison pour laquelle sa méthode, aux dernières nouvelles, est en train de faire tache d’huile dans la Cité. On n’est pas loin du fléau ! Impunité quand tu nous tiens ! Dr Boubou Cissé est-il au courant de ces pratiques ?

Boua est-il tenu informé ? S’il est ‘’fou du Mali’’ comme il aime tant le déclamer et s’il tient à sortir par la grande porte de l’histoire, il devrait laisser ses états d’âme entre parenthèses et les coudées franches au ministre Coulibaly pour nettoyer les écuries d’Augias.
À grandes eaux !

Le Challenger

Vous allez aimer lire ces articles

Syndicat libre du secteur de l’Energie au Mali d’EDM-Sa Un préavis de grève de 72 heures sur la table du ministre du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique

Commission vérité, justice et réconciliation : Les audiences publiques débutent le 8 décembre prochain

Comment rire dans d’autres langues

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct