Mme Diarra  Racky Talla,  ministre de la Fonction Publique, a démontré tout son attachement pour le Mali, tout comme l’a été son feu père.

l’ interpellation du gouvernement le jeudi 04 Avril 2019 pour répondre à l’Assemblée Nationale des questions orales   sur le  spectre d’année  blanche qui plane sur l’école malienne suite à la grève des différents ordres d’enseignements a été l’occasion  pour madame Diarra Racky Talla de prouver tout son attachement pour le Mali . Arrivée au gouvernement à la suite du président du parti UM-RDA, Moussa Bocar Diarra, Mme Racky Talla aura essuyé  beaucoup plus de coup dans ce département qui est cœur de la résolution des problèmes des travailleurs du Mali. L’avènement de la démocratie a suscité des revendications corporatistes avec à la clé les questions d’amélioration des conditions de vie des travailleurs .Cette dame  hautement politique  est le secrétaire Général de l »UM-RDA , parti qui a fait accéder le Mali à l’indépendance sous le nom US-RDA. La grève des enseignants aura dévoilé toute l’incompétence de certains ministres en l’occurrence M. Abinou Témé,  ministre  de l’Education; car la situation de l’école est devenue si préoccupante qu’il fallait une tournée de sensibilisation pour donner des éclaircissements et ce rôle devrait être sien  ;hélas le ministre de l’Education jeta sa collègue de la fonction publique en pâture .Pour rappel, en 1994, lors de la crise scolaire,  c’est le ministre en charge de l’Education d’alors en la personne de M. Moustapha Dicko, qui s’est prêté volontiers à cet exercice  auprès des populations , mais l’actuel chef de ce département semble  ignorer certaines de ses tâches et laissa sa collègue « aller au charbon »  Si cette sortie de Diarra Racky Talla est diversement appréciée; il faut  reconnaitre  la témérité de cette dame; l’interpellation du gouvernement a permis de voir combien cette dame souffre pour le Mali ;elle aura été plus convaincante que ses collègues de l’Education et celui des finances. Cela est sa touche d’héritage. Fille de Mamadou Talla  dont elle est en train d’honorer la mémoire ; car feu Mamadou Talla, ce Soudanais rentre au  Mali avec Modibo Keita, après l’éclatement de la fédération du Mali le 20aout 1960,   pour diriger la radio Mali. Avec le coup d’Etat du 19 novembre 1968, le père Talla fut arrêté malgré l’intervention du président  du Sénégal Léopold Sedar Senghor auprès de son homologue du Mali, Moussa Traoré, le père Talla se reconnut plutôt  malien  pour rester en prison avec Modibo Keita; et  Mamadou Talla perd la vue au bagne avant de s’éteindre. Madame Diarra Racky Talla ne fait que suivre un destin paternel pour la cause du Mali
DJOULI. K 

Source: Canard Déchainé