« Je salue le courage du Président Nigérien Mahamadou Issoufou, pour son appel fort et sa vérité crue. Car dire que tant que Kidal n’est pas libérée, le terrorisme persistera dans la sous-région est la seule vérité que tout le monde connaît, mais que personne n’ose dire à la Communauté Internationale « , dixit Sékou Djigué, à l’entame de ses propos.
Très attristé par la situation actuelle du Pays, le jeune opérateur économique non moins Président du mouvement waati sort de son silence. Il évoque sa proposition au peuple malien en invitant toutes les couches de la société à s’unir pour parler le même langage, afin d’aider le gouvernement actuel à sortir cette nation de la crise qui sévit depuis belle lurette, précisément dans la région de Kidal.

Toutefois, sous le régime Modibo Keita, le Mali a connu le terrorisme, mais cela n’était pas aussi avancé jusqu’au niveau où nous le vivons aujourd’hui, selon lui.
En ce moment, nos forces de défense étaient appréciées dans toute de la sous région. Actuellement, cette armée de défense sombre presque dans tous ses secteurs.
Cependant, pour mieux aider le gouvernement à outiller notre armée, la jeunesse doit se mobiliser pour former un seul bloc.

Nos autorités ont la volonté mais elles sont télécommandées. A ce titre, pour obliger la locomotive à satisfaire nos attentes, nous devons d’abord nous constituer en un groupe avec un seul objectif commun qui permettra de résoudre nos problèmes du Nord et du Centre. Le Mali a besoin de tous fils et fille.

Il est temps qu’on le dénonce. Pour montrer à l’opinion nationale et internationale qu’on veut avoir notre région : Kidal et faire face au terrorisme et au banditisme organisés par des clans.C’est à nous de voir et dire ouvertement au monde entier que ce n’est pas la faute de notre gouvernement. Notre Gouvernement est épinglé « Aidons notre gouvernement à nous sortir de cette crise »,dit-il.

Si la jeunesse décide aujourd’hui, demain l’administration malienne fera son rentrée à Kidal. A ce titre, il invite les uns et autres de se regrouper pour former un seul bloc afin d’ exiger nos doléances qui sont la libération totale de Kidal et la cessation définitive des attaques similaires au centre.

Sekou Djigué alias Obama, Opérateur Économique et Président du Mouvement waati

Figaro Mali