Malijet.co

Société civile : Une danse de la mort pour réaffirmer leur volonté de vivre à Bandiagara.

La population de Bandiagara a encore marché ce vendredi pour dénoncer les tueries répétitives sur la route Mopti-Bandiagara-Bankass et interpeller les autorités à assumer leur responsabilité.

N’ayant pas d’autres moyens pour réclamer leurs droits à la sécurité, les bandiagarois continuent les marches pacifiques pour appeler les autorités locales et nationales à prendre de mesures pour que les personnes et leurs biens puissent être sécurisés

Au cours de la marche de ce vendredi 20 septembre, les manifestants transportaient une sorte de civière, utilisée pour transporter des corps. En apportant ce symbole aux autorités locales, les manifestants ont lancé un message qu’ils en ont assez d’enterrer leurs parents, et que ces autorités ont leur part de responsabilité dans ces massacres. Ils se sont aussi adressés au préfet de la localité à travers une déclaration dans laquelle, ils demandent à celui-ci de trouver une solution pour que les voyageurs qui empruntent  la route pour vendre du poisson soient escortés jusqu’à leurs destinations. Mais leur vœu le plus ardent est le retour de la paix.

Espérons que tous ces appels au secourt ne tombent pas des oreilles sourdes !

 

Saïdou Guindo (stagiaire)

SourceMalijet

Vous allez aimer lire ces articles

Bakary Togola rit aujourd’hui du procureur et du ministre Malick Coulibaly.

journée internationale de la femme rurale et journée mondiale de l’alimentation : La consommation des produits locaux favorise l’autonomisation

C’EST SCANDALEUX !!! PENDANT QUE L’ARMÉE EST EN GUERRE, DES MILITAIRES VENDENT DES ARMES AUX ENNEMIS !!!!

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct