Malijet.co

SUSPENSION DE L’AMO DANS LES OFFICINES : Ce que le DG en sait

Mahamane Baby, directeur général de la Caisse nationale dassurance maladie (Canam) était face à la presse le vendredi 6 décembre au siège de la Canam sis à lACI-2000. Ont pris part à cette conférence les directrices générales de lInstitut national de prévoyance sociale (INPS), et de la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS).
Dentrée de jeu, le DG de la Canam, Mahamane Baby a clarifié certains points. Selon lui le délai de 15 jours pour liquider les feuilles de soins est très court tel que prévu dans le contrat dobjectifs et de moyens signés entre son institution et les prestataires de soins.


A len croire, à ce jour des centaines de milliers de factures saccumulent de jours en jours, et pas facile de les liquider dans le délai imparti. Et le ministre de tutelle, selon le DG de la Canam, sest engagé à revoir lensemble des procédures de paiement des prestataires et à les réviser au besoin. Pour ce faire, un audit de tous les paiements effectués aux prestataires sera fait dans un futur très proche.
Mahamane Baby a déclaré quil y a « une proportion inquiétante de fraudes aux médicaments et cela à tous les niveaux ». Il a noté cependant les efforts fournis ces quatre derniers mois pour le paiement des prestataires. Sagissant des officines de Mopti et pour régler la menace de suspension, des assurances avaient été données que le paiement continuera mensuellement et pour ce faire une commission mise en place par le CA avait donné des ordres.
Le DG de la Canam a annoncé que des dispositions avaient été prises afin que les pharmacies soient dans leurs droits. Pour le DG, la seule chose qui vaille et quil faut préserver cest la santé de nos populations des villes et campagnes, « ce travail nous incombe et nous allons nous y attacher », a-t-il conclu.
Les populations prennent leur mal en patience et attendent le dénouement de la situation. Les Maliens croient et adhèrent à lAmo. Les deux syndicats de la pharmacie maintiennent leur position et estiment navoir reçu que 30 % des montants que leur doit la Caisse.
Les assurés restent donc entre les tenailles.
Beldo Horè Sangho

Source : EchosMedias

Vous allez aimer lire ces articles

Pénurie de gaz : La misère des « gorobinets » de Bamako

Samory Touré (1830-1900), l’empereur du Wassoulou

Le Président de la République et le Gouvernement ont rendu un vibrant hommage national au Dr. Témoré Tioulenta, Ministre de l’Education nationale, décédé ce 10 janvier 2020. Un Homme de culture et de conviction qui s’est consacré au rayonnement de l’éducation au Mali.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct